En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Californie

en anglais California

Californie, Santa Lucia Range
Californie, Santa Lucia Range

État de l'ouest des États-Unis, sur le Pacifique.

  • Superficie : 411 000 km2
  • Population : 37 253 956 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Californiens
  • Capitale : Sacramento

GÉOGRAPHIE

La Californie comprend des régions variées. Les montagnes côtières (Coast Ranges) bordent le Pacifique sur 750 km ; au N., ce sont des chaînons plissés d'une altitude de 600 à 1 200 m ; au S., les monts San Gabriel, San Bernardino, San Jacinto sont des blocs granitiques culminant à plus de 3 000 m. Des dépressions s'allongent entre les chaînons du nord (vallées de Santa Clara, de la Salinas). Les chaînes côtières sont prises en enfilade par la célèbre faille de San Andreas, site de tremblements de terre violents (San Francisco, 1906, 1989 ; Bakersfield, 1952 ; San Fernando, 1971). La Vallée centrale est une vaste plaine intérieure, drainée par le Sacramento, au N., et le San Joaquín, au S. Elle est dominée par la partie sud des Cascades (mont Shasta, 4 317 m) et la sierra Nevada (mont Whitney, 4 418 m). Celle-ci est un gigantesque bloc granitique basculé, avec une pente douce vers la Vallée centrale et une pente abrupte vers l'E.

Enfin, une zone basse au pied de la sierra est hérissée de petites montagnes dans le désert Mohave, mais comprend aussi des dépressions d'altitude inférieure au niveau de la mer (− 85 m dans la Vallée de la Mort).

La Californie jouit d'un climat de type méditerranéen. L'été, frais sur la côte (15 °C à San Francisco), est torride dans la Vallée centrale et le désert Mohave (28 à 30 °C en moyenne, avec des maxima de 40 °C). Les précipitations sont faibles dans la Vallée centrale et à peu près nulles dans la région orientale, où l'évaporation interdit tout écoulement régulier. Les montagnes arrosées (1 500 à 2 000 mm dans la Sierra) portent des forêts de conifères, tandis que les dépressions ont une végétation du type maquis (chaparral), les plus arides ne possédant que les plantes grasses ou épineuses très dispersées.

La croissance prodigieuse et récente de la Californie (elle n'avait que 7 millions d'habitants en 1940) résulte moins de sa richesse agricole que de l'expansion urbaine et industrielle sur le littoral. C'est aujourd'hui l'État le plus peuplé du pays.

La Vallée centrale et la Vallée Impériale sont les deux grandes régions agricoles, mais la culture n'est possible que grâce à l'irrigation dans le sud de la Vallée centrale (eau du Sacramento transférée par un canal et eau de la Sierra) et dans la Vallée Impériale (eau du Colorado). La Californie cultive à la fois des plantes tempérées et subtropicales, des fruits, notamment raisins et agrumes, des légumes (laitues, melons, tomates, asperges), des céréales (riz), de la betterave à sucre, des fourrages, du coton et de la vigne ; elle élève des bovins (à lait et à viande), des ovins et diverses volailles. Elle est souvent au premier rang pour la production ou le rendement, grâce aux régions irriguées (où l'on peut faire plusieurs récoltes par an), à la mécanisation des récoltes, à la sélection des plantes.

Le secteur primaire comprend aussi la pêche (thon, sardine, anchois, saumon), malgré un certain épuisement des fonds marins et plusieurs marées noires, l'exploitation forestière (nord de la Sierra et des Coast Ranges), les industries extractives (pétrole, puis gaz naturel ; mercure et tungstène ; sels de sodium et de potassium). Les cours d'eau (du Nord) et surtout les hydrocarbures alimentent des centrales qui font de la Californie le deuxième État producteur d'électricité (après le Texas).

À l'origine, pays de retraités, grâce à son climat, la Californie est aujourd'hui un État hautement industrialisé. L'une des principales branches est celle du matériel de transport. La construction automobile a été éclipsée par l'essor de la construction aéronautique, grâce aux avantages du climat d'abord, par suite de la guerre du Pacifique ensuite. La guerre a favorisé aussi la construction navale. La sous-traitance (équipement de navigation et de contrôle, pneus) a pris un grand développement.

Les produits de l'industrie alimentaire, qui doit son importance à celle de l'agriculture et de la pêche, comprennent les fruits et légumes en jus et en conserve, le lait condensé, la viande ovine et bovine, les vins (d'excellente qualité), le sucre de betterave, les poissons en conserve ou surgelés. Le traitement des fruits et légumes est généralement effectué par de petites entreprises, souvent saisonnières et à main-d'œuvre féminine, établies au cœur des régions de production ; les autres branches appartiennent à des sociétés (sucreries).

Citons encore les industries dérivées du pétrole, la construction du matériel d'irrigation ou de forage (pour l'eau ou le pétrole), des armements (missiles), du matériel électrique et informatique ; cette dernière branche est très importante sur le marché national et international. La Californie, qui consomme beaucoup d'acier, en produit peu (à Fontana, près de Los Angeles).

L'industrie du cinéma (Hollywood), née des faveurs du climat, a perdu son ancien monopole (au profit d'autres États du Sud-Ouest) et doit s'adapter aux besoins de la télévision. Les gens du cinéma et les riches retraités ont fait naître une industrie de luxe (ameublement, confection, joaillerie).

Les industries de transformation et le secteur tertiaire se distribuent dans un réseau urbain (groupant 90 % de la population) qui comprend : les métropoles littorales géantes (Los Angeles et ses satellites, San Francisco et les « villes de la Baie », San Diego) ; les grandes villes de l'intérieur (Sacramento, Fresno, Bakersfield) ; les petites villes de la Vallée centrale et du littoral.

En ce qui concerne l'organisation de l'espace, un contraste apparaît entre un littoral sururbanisé, aménagé en fonction de la circulation automobile (autoroutes, villes démesurées) et un intérieur agricole (la Vallée centrale), pastoral, forestier, minier et touristique (la Sierra).

HISTOIRE

Colonisée à partir du xviiie s., la Californie passa en 1822 sous la souveraineté du Mexique, mais la région se révolta à plusieurs reprises entre 1828 et 1841 et les offensives américaines permirent l'annexion du pays par les États-Unis. La Californie entra dans l'Union en 1848 et accéda au statut d'État en 1850. La découverte de l'or et la construction du premier chemin de fer transcontinental assurèrent sa prospérité au xixe s.