En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec défense

 défense

nom féminin

(bas latin defensa)



  • Avoir de la défense,

    être capable de résister à autrui, à ses railleries.
  • Défense de,

    il est interdit de : Défense d'afficher.
  • Défense de thèse, de mémoire,

    en Belgique, soutenance.
  • Être en état, en position de défense,

    se méfier, être sur la défensive.
  • Être sans défense,

    ne pas avoir les possibilités physiques ou morales de résister à autrui.
  • Pour ma défense,

    pour répondre aux critiques, aux accusations portées contre moi.
  • Prendre la défense de quelqu'un,

    prendre son parti, lui apporter son soutien.
Défense
  • Corps de défense,

    formation organisée au sein d'organismes civils en vue d'assurer, en cas de menaces, des missions de défense.
  • Défense civile,

    forme de défense dont la responsabilité incombe au ministre de l'Intérieur. (Organisée en 1965, elle assure la sécurité des pouvoirs publics, la sécurité générale du territoire et la protection des populations.)
  • Défense contre les aéronefs (D.C.A.),

    ancienne appellation des organismes et moyens de défense antiaériens.
  • Défense économique,

    forme de défense ayant pour objet l'orientation des diverses ressources aux fins de défense nationale.
  • Défense opérationnelle du territoire (D.O.T.),

    forme de défense ayant pour mission de contribuer à la protection du territoire et notamment à celle de ses points sensibles civils et militaires.
  • Défense passive,

    ancienne appellation du service chargé en temps de guerre de la protection des populations contre le danger aérien. (Elle est devenue, en 1975, sécurité civile.)
  • Secrétaire général de la défense nationale,

    haut fonctionnaire qui assiste le Premier ministre dans l'exercice de ses responsabilités en matière de direction générale de la défense.
Droit
  • Défense au fond,

    tout moyen qui tend à faire rejeter comme non fondée la prétention de l'adversaire.
  • Défense sociale,

    doctrine qui préconise des mesures de réinsertion sociale adaptées à la personnalité du délinquant.
  • Légitime défense,

    droit de riposter par la violence [homicide, blessures, coups], en cas de nécessité actuelle, à une agression dirigée contre soi-même ou autrui ; droit naturel pour un État de se défendre contre une agression d'un autre État.
Médecine
  • Défense musculaire,

    contraction et dureté musculaires se manifestant dans certaines affections inflammatoires localisées. (Par exemple, défense abdominale dans l'appendicite.)
Militaire
  • Défense mobile,

    forme de combat visant à abandonner du terrain pour gagner des délais.
Neurologie
  • Réflexe de défense,

    réflexe consécutif à une exaltation de la réflectivité cutanée et articulaire qui s'observe chez les malades paraplégiques ou quadriplégiques.
Sports
  • Jouer la défense,

    s'en tenir à des actions défensives.