tristesse

nom féminin

Définitions de tristesse


  • État de quelqu'un qui éprouve du chagrin, de la mélancolie ; affliction.
  • Air triste de quelqu'un : Sourire avec tristesse.
  • Impression pénible ou mélancolique produite par les choses qui manquent d'animation, de vie : La tristesse d'un paysage.
  • Caractère de ce qui est affligeant, déplorable : Quelle tristesse de voir ça !

Citations avec tristesse


  • François Carcopino-Tusoli, dit Francis Carco (Nouméa 1886-Paris 1958)
    Hélas ! la grande tristesse actuelle est que les choses n'ont pas le temps de vieillir.
    Rendez-vous avec moi-même, Albin Michel
  • Émile Michel Cioran (Răşinari, près de Sibiu, 1911-Paris 1995)
    La tristesse : un appétit qu'aucun malheur ne rassasie.
    Syllogismes de l'amertume, Gallimard
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    Nos plus heureux succès sont mêlés de tristesse.
    Le Cid, III, 5, Don Diègue
  • Eugène Delacroix (Saint-Maurice, Val-de-Marne, 1798-Paris 1863)
    La matière retombe toujours dans la tristesse.
    Œuvres littéraires
  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    Je ne suis pas de ceux qui estiment que les larmes et la tristesse n'appartiennent qu'aux femmes, et que, pour paraître homme de cœur, on se doive contraindre à montrer toujours un visage tranquille.
    Correspondance, à Pollot, janvier 1641
  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    La cause la plus ordinaire de la fièvre lente est la tristesse.
    Correspondance, à Élisabeth, 18 mai 1645
  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    Souvent une fausse joie vaut mieux qu'une tristesse dont la cause est vraie.
    Les Passions de l'âme
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Prenez garde à la tristesse. C'est un vice.
    Correspondance, à Guy de Maupassant, 1878
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Sur les ailes du Temps, la tristesse s'envole.
    Fables, la Jeune Veuve
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    L'âme résiste bien plus aisément aux vives douleurs qu'à la tristesse prolongée.
    Julie ou la Nouvelle Héloïse
  • Baruch Spinoza (Amsterdam 1632-La Haye 1677)
    Le désir qui naît de la joie est plus fort, toutes choses égales d'ailleurs, que le désir qui naît de la tristesse.
    L'Éthique, Livre IV
    Cupiditas, quae ex Laetitia oritur, caeteris paribus, fortior est Cupiditate, quae ex Tristitia oritur.
  • Baruch Spinoza (Amsterdam 1632-La Haye 1677)
    La haine est la tristesse, accompagnée de l'idée d'une cause extérieure.
    L'Éthique, Livre III
    Odium est Tristitia concomitante idea causae externae.
  • Baruch Spinoza (Amsterdam 1632-La Haye 1677)
    La tristesse est le passage de l'homme d'une plus grande à une moindre perfection.
    L'Éthique, Livre III
    Tristitia est hominis transitio a majore ad minorem perfectionem.
  • Lev [en français Léon] Nikolaïevitch, comte Tolstoï (Iasnaïa Poliana, gouvernement de Toula, 1828-Astapovo, gouvernement de Riazan, 1910)
    La tristesse pure est aussi impossible que la joie pure.
    Guerre et Paix, livre IV, 4e partie, 1

Mots proches

« Les équipes [grecque] et [turque] se sont affrontées. » Où faut-il mettre un « s » ?