souffrance

nom féminin

(ancien français sofrance, du bas latin sufferentia)

Définitions de souffrance


  • Fait de souffrir, état prolongé de douleur physique ou morale : Avoir sa part de souffrance dans l'existence.

Expressions avec souffrance



  • En souffrance,

    se dit d'une affaire qui attend d'être réglée ou d'un colis, d'une marchandise qui n'ont pas été réclamés ou délivrés.

Synonymes de souffrance


Fait de souffrir, état prolongé de douleur physique ou morale.

Synonymes :


Citations avec souffrance


  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance
    Comme un divin remède à nos impuretés.

    Les Fleurs du Mal, Bénédiction
  • Paul Bourget (Amiens 1852-Paris 1935)
    Académie française, 1894
    Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de l'instinct.
    Le Disciple, Plon
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Faire souffrir est la seule façon de se tromper.
    Caligula, Gallimard
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Ce n'est pas la souffrance de l'enfant qui est révoltante en elle-même, mais le fait que cette souffrance ne soit pas justifiée.
    L'Homme révolté, Gallimard
  • Henri Petiot, dit Daniel-Rops (Épinal 1901-Chambéry 1965)
    Académie française, 1955
    L'homme est un animal qui sécrète de la souffrance, pour lui-même et pour les autres.
    Mort, où est ta victoire ?, Plon
  • Léon-Paul Fargue (Paris 1876-Paris 1947)
    Sache souffrir. Mais ne dis rien qui puisse troubler la souffrance des autres.
    Poèmes, Gallimard
  • Félicité de La Mennais (Saint-Malo 1782-Paris 1854)
    Le travail est partout et la souffrance partout : seulement il y a des travaux stériles et des travaux féconds, des souffrances infâmes et des souffrances glorieuses.
    Paroles d'un croyant
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    Nous sommes tous parents de Dieu, et la terre a besoin qu'aucun de nous ne souffre ; car ce sont les imprécations des malheureux qui s'amassent et causent des désastres.
    Sur un carnet
  • Charles Nodier (Besançon 1780-Paris 1844)
    Académie française, 1833
    Il y a dans le cœur d'une femme qui commence à aimer un immense besoin de souffrir.
    Smarra
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    C'est souvent seulement par manque d'esprit créateur qu'on ne va pas assez loin dans la souffrance.
    À la recherche du temps perdu, Sodome et Gomorrhe , Gallimard
  • Raymond Queneau (Le Havre 1903-Paris 1976)
    Les plaintes de la souffrance sont à l'origine du langage.
    Une histoire modèle, Gallimard
  • Armand Salacrou (Rouen 1899-Le Havre 1989)
    Lorsqu'on souffre d'une vraie souffrance, comme on regrette même un faux bonheur !
    Histoire de rire, Gallimard
  • Alfred, comte de Vigny (Loches 1797-Paris 1863)
    J'aime la majesté des souffrances humaines […].
    Les Destinées, la Maison du berger
  • Eschyle (Éleusis vers 525-Gela, Sicile, 456 avant J.-C.)
    Les malheurs humains ont des teintes multiples : jamais ne se retrouve même nuance de douleur.
    Les Suppliantes, 327 (traduction P. Mazon)
  • Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Moscou 1821-Saint-Pétersbourg 1881)
    La purification par la souffrance est, croyez-moi, moins douloureuse que la situation que vous faites à un coupable par des acquittements inconsidérés.
    Journal d'un écrivain, 1873, le Milieu

Mots proches

Quelle locution est correcte ?