Accueil > langue française > dictionnaire > souffrance n.f.

souffrance

nom féminin

(ancien français sofrance, du bas latin sufferentia)

  • Fait de souffrir, état prolongé de douleur physique ou morale : Avoir sa part de souffrance dans l'existence.

    Synonymes :

    douleur - peine - supplice - tourment

Expressions avec souffrance

  • En souffrance,

    se dit d'une affaire qui attend d'être réglée ou d'un colis, d'une marchandise qui n'ont pas été réclamés ou délivrés.

Citations avec souffrance


  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance
    Comme un divin remède à nos impuretés.

    Les Fleurs du Mal, Bénédiction
  • Paul Bourget (Amiens 1852-Paris 1935)
    Académie française, 1894
    Les souffrances extrêmes ont les intuitions infaillibles de l'instinct.
    Le Disciple, Plon
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Ce n'est pas la souffrance de l'enfant qui est révoltante en elle-même, mais le fait que cette souffrance ne soit pas justifiée.
    L'Homme révolté, Gallimard
  • Albert Camus (Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960)
    Faire souffrir est la seule façon de se tromper.
    Caligula, Gallimard
  • Henri Petiot, dit Daniel-Rops (Épinal 1901-Chambéry 1965)
    Académie française, 1955
    L'homme est un animal qui sécrète de la souffrance, pour lui-même et pour les autres.
    Mort, où est ta victoire ?, Plon
  • Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Moscou 1821-Saint-Pétersbourg 1881)
    La purification par la souffrance est, croyez-moi, moins douloureuse que la situation que vous faites à un coupable par des acquittements inconsidérés.
    Journal d'un écrivain, 1873, le Milieu
  • Eschyle (Éleusis vers 525-Gela, Sicile, 456 avant J.-C.)
    Les malheurs humains ont des teintes multiples : jamais ne se retrouve même nuance de douleur.
    Les Suppliantes, 327 (traduction P. Mazon)
  • Léon-Paul Fargue (Paris 1876-Paris 1947)
    Sache souffrir. Mais ne dis rien qui puisse troubler la souffrance des autres.
    Poèmes, Gallimard
  • Félicité de La Mennais (Saint-Malo 1782-Paris 1854)
    Le travail est partout et la souffrance partout : seulement il y a des travaux stériles et des travaux féconds, des souffrances infâmes et des souffrances glorieuses.
    Paroles d'un croyant
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    Nous sommes tous parents de Dieu, et la terre a besoin qu'aucun de nous ne souffre ; car ce sont les imprécations des malheureux qui s'amassent et causent des désastres.
    Sur un carnet
  • Charles Nodier (Besançon 1780-Paris 1844)
    Académie française, 1833
    Il y a dans le cœur d'une femme qui commence à aimer un immense besoin de souffrir.
    Smarra
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    C'est souvent seulement par manque d'esprit créateur qu'on ne va pas assez loin dans la souffrance.
    À la recherche du temps perdu, Sodome et Gomorrhe , Gallimard
  • Raymond Queneau (Le Havre 1903-Paris 1976)
    Les plaintes de la souffrance sont à l'origine du langage.
    Une histoire modèle, Gallimard
  • Armand Salacrou (Rouen 1899-Le Havre 1989)
    Lorsqu'on souffre d'une vraie souffrance, comme on regrette même un faux bonheur !
    Histoire de rire, Gallimard
  • Alfred, comte de Vigny (Loches 1797-Paris 1863)
    J'aime la majesté des souffrances humaines […].
    Les Destinées, la Maison du berger

Mots proches

Un seul de ces mots prend un accent sur le « a ». Lequel ?