Accueil > langue française > dictionnaire > rassir v.i. - être rassis v.pass.

rassir

verbe intransitif Conjugaison

ou

se rassir

verbe pronominal Conjugaison

(forme de rasseoir)

  • 1. Se dessécher, devenir dur : La brioche a rassi.
  • 2. En parlant d'une viande, subir le rassissement.

être rassis

verbe passif

  • 1. En parlant du pain, d'une pâtisserie, n'être plus frais.

    Contraires :

    croustillant - frais

  • 2. Littéraire. Être réfléchi, pondéré : Un homme de sens rassis.
  • 3. En parlant d'un sol, perdre les vides laissés après le labour par le passage répété d'outils de culture.

    Synonyme :

    être tassé

Homonymes des variantes de rassir



    rassis, rassit, rassît

  • rassis forme conjuguée du verbe se rasseoir

Difficultés de rassir


  • EMPLOI

    Ce verbe est formé sur rassis, participe passé de rasseoir. Son emploi, naguère critiqué, est aujourd'hui admis : le pain de campagne rassit moins vite que la baguette parisienne ; ne laisse pas rassir la brioche.

  • CONJUGAISON

    Ce verbe défectif ne s'emploie qu'à l'infinitif (laisser rassir du pain), au participe passé (un pain rassis, une miche rassise) ainsi qu'à la troisième personne du singulier, au présent, au futur et aux temps composés de l'indicatif (le pain rassit, a rassis, avait rassis, eut rassis, rassira, aura rassis) ; au présent, au passé et au plus-que-parfait du subjonctif (que le pain rassisse, qu'il ait rassis, qu'il eût rassis) ; au conditionnel (le pain rassirait, aurait rassis, eût rassis).

  • ORTHOGRAPHE

    Dans l'expression soignée, il faut conserver à ce mot sa forme originelle de participe passé du verbe rasseoir : du pain rassis, une miche rassise. Dans la langue courante, on trouve de plus en plus souvent les formes rassi pour le masculin et rassie pour le féminin : du pain rassi, de la baguette rassie.
    remarque
    Le mot tend à s'aligner sur les participes passés en -i, -ie de nombreux verbes du troisième groupe (sortir, partir, bouillir, etc.).

Mots proches

Lequel de ces mots se termine par « llier » et non « ller » ?