pudeur

nom féminin

(latin pudor)

Définitions de pudeur


  • Disposition à éprouver de la gêne devant ce qui peut blesser la décence, devant l'évocation de choses très personnelles et, en particulier, l'évocation de choses sexuelles : Manquer de pudeur.
  • Discrétion, retenue qui empêche de dire ou de faire quelque chose qui peut blesser la modestie, la délicatesse : Il a eu la pudeur de ne pas parler de son aventure.

Expressions avec pudeur



  • Attentat à la pudeur,

    aujourd'hui agression sexuelle autre que le viol ou atteinte sexuelle commise sans violence, ni contrainte, ni menace, ni surprise sur un mineur de moins de 15 ans.
  • Outrage public à la pudeur,

    exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public.

Difficultés de pudeur


  • REGISTRE

    Ces deux mots sont synonymes, mais pudeur (latin pudor) est du registre courant, alors que pudicité (de pudique, d'après le latin pudicitia) est du registre soutenu ou littéraire. → impudeur


Citations avec pudeur


  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    L'amour véritable s'enveloppe toujours des mystères de la pudeur, même dans son expression, car il se prouve par lui-même ; il ne sent pas la nécessité, comme l'amour faux, d'allumer un incendie.
    Les Petits Bourgeois
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Les affections profondes ressemblent aux honnêtes femmes ; elles ont peur d'être découvertes, et passent dans la vie les yeux baissés.
    L'Éducation sentimentale
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    La pudeur sied bien à tout le monde ; mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre.
    Mes pensées
  • Paul Morand (Paris 1888-Paris 1976)
    Académie française, 1968
    La pudeur leur va si bien quand elles en ont, si bien quand elles n'en ont plus, que je ne conçois guère de femmes qui ne désirent pas en avoir.
    Fermé la nuit, Gallimard
  • Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval (Paris 1808-Paris 1855)
    [Ne pas] offenser la pudeur des divinités du songe.
    Notes manuscrites
  • Germain Nouveau (Pourrières 1851-Pourrières 1920)
    Frère, n'est-ce pas là la femme que tu veux :
    Complètement pudique, absolument obscène,
    Des racines des pieds aux pointes des cheveux ?

    Sonnets du Liban, Musulmanes , Gallimard
  • Isaac Félix, dit André Suarès (Marseille 1868-Saint-Maur-des-Fossés 1948)
    La pudeur est le parfum de la volupté.
    Voici l'homme, Albin Michel

Mots proches

Lequel de ces mots ne prend qu'un seul « c » ?