Accueil > langue française > dictionnaire > mystique adj. et n. - mystique adj. - mystique n.f.

mystique

adjectif et nom

(latin mysticus, du grec mustikos, relatif aux mystères)

  • 1. Dont les idées, les attitudes sont empreintes de mysticisme : Un auteur mystique.

    Synonymes :

    illuminé - inspiré

  • 2. Qui proclame et défend son idéal avec exaltation : Un mystique de la révolution.

    Synonymes :

    enragé (familier) - exalté - fanatique - mordu (familier) - passionné - zélateur

mystique

adjectif

  • 1. Relatif au mysticisme, qui en est empreint : Une expérience mystique.

    Synonyme :

    extatique

  • 2. Qui a trait aux mystères divins.

mystique

nom féminin

  • 1. Doctrine relative à l'expérience d'une communication directe et personnelle avec le divin.
  • 2. Attachement passionnel à une doctrine ou à quelqu'un qui sont idéalisés : La mystique révolutionnaire.

Expressions avec mystique

mystique

adjectif

  • Amour mystique,

    qui transpose en Dieu l'amour humain.
  • Corps mystique,

    selon la théologie de saint Paul, désignation de l'Église formant un corps dont le Christ est la tête et les chrétiens les membres.
  • Délire mystique,

    délire où prédominent des préoccupations religieuses.
  • Testament mystique,

    testament écrit que le testateur présente clos et scellé, en présence de deux témoins, à un notaire, qui dresse un acte de suscription sur l'enveloppe.

Citations avec mystique


  • Antonin Artaud (Marseille 1896-Ivry-sur-Seine 1948)
    Le tricheur est celui qui corrige le sort, donc le réel : c'est un mystique en son genre.
    Lettre à Steve Passeur, 13 décembre 1931 , Gallimard
  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
    Qui vous mangera de baisers,
    Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
    De mes amours décomposés !

    Les Fleurs du Mal, Une charogne
  • Albert Béguin (La Chaux-de-Fonds 1901-Rome 1957)
    La mystique n'est pas ivresse, mais progrès, et cheminement vers une lumière certaine.
    Poésie de la présence, Le Seuil
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Arthur Rimbaud fut un mystique à l'état sauvage, une source perdue qui ressort d'un sol saturé.
    Accompagnements, Gallimard
  • Charles Péguy (Orléans 1873-Villeroy, Seine-et-Marne, 1914)
    Tout parti vit de sa mystique et meurt de sa politique.
    Notre jeunesse, Gallimard
  • Jean-Paul Sartre (Paris 1905-Paris 1980)
    Un mystique, c'est toujours un homme qui veut oublier quelque chose.
    Situations I, Gallimard

Mots proches

Quand on juge quelqu'un en son absence, on dit que l'accusé est jugé par :