Accueil > langue française > dictionnaire > méditer v.t. - méditer v.t. ind. - méditer v.i.

méditer

verbe transitif Conjugaison

(latin meditari)

  • 1. Soumettre à une profonde réflexion ; étudier : Méditer une maxime.
  • 2. Préparer quelque chose par une longue réflexion : Méditer un projet.

    Synonymes :

    approfondir - élaborer - étudier - mûrir - préparer - réfléchir - ruminer (familier) - se concentrer

méditer

verbe transitif indirect Conjugaison

  • 1. Se livrer à des réflexions poussées sur un sujet : Méditer sur l'ingratitude des hommes.
  • 2. Projeter de : Elle médite de tout transformer.

méditer

verbe intransitif Conjugaison

  • 1. S'absorber dans ses pensées, dans une profonde réflexion.

    Synonymes :

    penser - réfléchir - rêver

  • 2. S'absorber dans une méditation.

Citations avec méditer


  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    L'erreur propre aux artistes est de croire qu'ils trouveront mieux en méditant qu'en essayant […] Ce qu'on voulait faire, c'est en le faisant qu'on le découvre.
    Avec Balzac, Gallimard
  • Claude Aveline (Paris 1901-Paris 1992)
    Imprudentes et vaines réflexions que celles qu'inspire le malheur !
    Pour méditer sagement, il faut des jours heureux.

    Avec toi-même, etc., Mercure de France
  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Les peintres ne doivent méditer que les brosses à la main.
    Le Chef-d'œuvre inconnu
  • Pierre Drieu La Rochelle (Paris 1893-Paris 1945)
    Ceux qui agissent, bâtissent et dépensent profitent des trésors accumulés par ceux qui rêvent, qui prient et qui amassent.
    Journal d'un homme trompé, Gallimard
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    La préméditation* de la mort est préméditation de la liberté. Qui a appris à mourir, il a désappris à servir.
    Essais, I, 20
    *méditation préliminaire
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    J'ose presque assurer que l'état de réflexion est un état contre nature, et que l'homme qui médite est un animal dépravé.
    Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    L'homme n'est point fait pour méditer mais pour agir.
    Correspondance, à un jeune homme

Mots proches

À quelle forme est employé le verbe dans la phrase : « Ce matin, il souffle un vent glacial » ?