fumier

nom masculin

(latin populaire *femarium, de femus, fumier, du latin classique fimus)

Définitions de fumier


  • Mélange plus ou moins fermenté de litières et de déjections animales, utilisé comme amendement et comme engrais organiques.
  • Très familier, injurieux. Personne vile, méprisable ; ordure.

Expressions avec fumier



  • Trouver une perle dans du fumier,

    rencontrer, au milieu de choses ou de gens méprisables, quelqu'un, quelque chose de grande valeur.

Citations avec fumier


  • Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort (près de Clermont-Ferrand 1740-Paris 1794)
    Académie française, 1781
    Les bourgeois, par une vanité ridicule, font de leurs filles un fumier pour les terres des gens de qualité.
    Maximes et pensées
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie française, 1955
    Qu'est-ce que la France, je vous le demande ? Un coq sur un fumier. Otez le fumier, le coq meurt.
    La Difficulté d'être, Éditions du Rocher
  • abbé Jacques Delille (Clermont-Ferrand 1738-Paris 1813)
    Académie française, 1774
    Le pré qui donne aux bœufs sa riante verdure,
    D'une grasse litière attend la fange impure,
    Et des sels du fumier se forment en secret
    Le parfum de la rose et le teint de l'œillet.

    Poème des Trois Règnes
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Qui suit bien ses leçons goûte une paix profonde,
    Et comme du fumier regarde tout le monde.

    Le Tartuffe, I, V, Orgon
  • Edmond Rostand (Marseille 1868-Paris 1918)
    Académie française, 1901
    Si Job avait planté des fleurs sur son fumier,
    Il aurait eu les fleurs les plus belles du monde !

    Les Musardises, Lemerre

Mots proches

« Dans ces parages de l'aisance, on voudrait tant que tout fût pour le mieux dans le meilleur des mondes » (Aragon). « Mieux » et « meilleur » sont ici :