Accueil > langue française > dictionnaire > défaite n.f.

défaite

nom féminin

(de défaire)

Homonymes de défaite



Citations avec défaite


  • Alexandre Arnoux (Digne 1884-Paris 1973)
    La victoire s'use par ses excès ; on ne réussit véritablement qu'à force de patientes défaites.
    Faut-il brûler Jeanne ?, Gallimard
  • Simone de Beauvoir (Paris 1908-Paris 1986)
    Si l'on vit assez longtemps, on voit que toute victoire se change un jour en défaite.
    Tous les hommes sont mortels, Gallimard
  • Léon Blum (Paris 1872-Jouy-en-Josas 1950)
    À l'issue d'une longue guerre nationale, la victoire bouleverse comme la défaite.
    À l'échelle humaine, Gallimard
  • Joseph Delteil (Villar-en-Val, Aude, 1894-Grabels, Hérault, 1978)
    À une belle défaite selon les règles, la naïve enfant* préfère une victoire fautive.
    Jeanne d'Arc, Grasset
    *Jeanne d'Arc
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    [Il y a] des pertes triomphantes à l'envi des victoires.
    Essais, I, 31
  • Henrik Ibsen (Skien 1828-Christiania 1906)
    On verra clairement un jour que le triomphe est la défaite !
    Brand, III
  • Alessandro Manzoni (Milan 1785-Milan 1873)
    Les peuples apprennent plus d'une défaite que les rois de la victoire.
    Lettre à Charles-Albert
    I popoli imparano più da una sconfitta, che non i re dal trionfo.
  • Henrik Wergeland (Kristiansand 1808-Christiania 1845)
    La vérité ne vainc que dans la défaite.
    L'Armée de la vérité

Mots proches

Quelle est la forme du verbe «contredire » à la deuxième personne du pluriel du présent de l'indicatif ?