colère

nom féminin

(latin cholera, bile, du grec kholera)

Définitions de colère


  • État affectif violent et passager, résultant du sentiment d'une agression, d'un désagrément, traduisant un vif mécontentement et accompagné de réactions brutales : Se mettre en colère.
  • Manifestation de cet état, accès d'irritation : Piquer une colère.

Expressions avec colère



  • Colère blanche, colère froide,

    colère contenue, sans manifestation gestuelle ni verbale.
  • Colère bleue, noire,

    très violente.
  • Familier. Faire des colères,

    en parlant d'un enfant, avoir de brusques et violents accès de larmes et de réactions de colère.

Homonymes de colère


  • collèrent forme conjuguée du verbe coller

Difficultés de colère


  • CONSTRUCTION

    On dit : être, se mettre en colère contre quelqu'un, et non *après quelqu'un.

  • EMPLOI

    L'emploi adjectival (ils étaient colères) est vieilli et n'est plus guère employé aujourd'hui que par plaisanterie.


Citations avec colère


  • Jacques Amyot (Melun 1513-Auxerre 1593)
    Car qui ne donne nourriture et entretenement* de bois au feu, il l'éteint : aussi qui ne donne sur le commencement nourriture à son ire** et qui ne se souffle soi-même, il l'évite ou la dissipe.
    Œuvres morales, traduit de Plutarque.
    *entretien
    **colère
  • Jacques Amyot (Melun 1513-Auxerre 1593)
    Le jugement qui s'oppose sur le champ promptement au courroux, et le supprime, ne remédie pas seulement au présent, ains* fortifie et rend l'âme plus raide et plus ferme à l'avenir.
    Œuvres morales, traduit de Plutarque.
    *mais
  • Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (Paris 1732-Paris 1799)
    […] La colère chez les bons cœurs, n'est qu'un besoin pressant de pardonner !
    La Mère coupable, IV, 18
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Avez-vous remarqué cela ? Rien n'a l'air plus méchant qu'une tourterelle en colère.
    Tas de pierres, Éditions Milieu du monde
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Ah ! vous êtes dévot et vous vous emportez !
    Le Tartuffe, II, 2, Dorine
  • Napoléon Ier (Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821)
    empereur des Français
    Un homme, véritablement homme, ne hait point ; sa colère et sa mauvaise humeur ne vont point au-delà de la minute.
    Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène
  • François Rabelais (La Devinière, près de Chinon, vers 1494-Paris 1553)
    Ces petits bouts d'hommes* […] sont voluntiers cholériques. La raison physicale est parce qu'ils ont le cœur près de la merde.
    Pantagruel, 27
    *les pygmées
  • Jean de Rotrou (Dreux 1609-Dreux 1650)
    La justice est souvent le masque du courroux.
    Venceslas, V, 6
  • Horace en latin Quintus Horatius Flaccus (Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C.)
    La colère est une courte folie.
    Épîtres, I, II, 62
    Ira furor brevis est.
  • Juvénal en latin Decimus Junius Juvenalis (Aquinum, Apulie, vers 60 après J.-C.-vers 130)
    De là les colères et les larmes.
    Satires, I, 168
    Inde irae et lacrimae.
  • Sénèque en latin Lucius Annaeus Seneca, dit Sénèque le Philosophe (Cordoue vers 4 avant J.-C.-65 après J.-C.)
    La raison veut décider ce qui est juste ; la colère veut qu'on trouve juste ce qu'elle a décidé.
    De la colère, I, 18
    Ratio id judicare vult quod aequum est : ira id aequum videri vult quod judicavit.
  • Euripide (Salamine 480-Pella, Macédoine, 406 avant J.-C.)
    Le peuple au plus ardent de sa colère est pareil à un feu trop vif pour être éteint.
    Oreste, 696-697 (traduction Méridier)
  • Bible
    Que le soleil ne se couche pas sur votre colère.
    Saint Paul, Épître aux Éphésiens, IV, 26

Mots proches

Que signifie la racine grecque « drome », présente dans « hippodrome », « palindrome » et « dromadaire » ?