chien

nom masculin

(latin canis)

Définitions de chien


  • Mammifère (canidé) carnivore aux multiples races, caractérisé par sa facilité à être domestiqué, par une course rapide, un excellent odorat et par son cri spécifique, l'aboiement.
  • Terme d'injure.
  • Familier. Personne bassement servile ou personne maltraitée et réduite à une domesticité honteuse.
  • Armement

    1.  Pièce d'une arme à feu qui portait le silex et provoquait la mise à feu de la poudre en se rabattant sur le couvre-bassinet.

    2.  Masse additionnelle renforçant l'action du percuteur, lorsqu'il frappe sur l'amorce de la cartouche.

  • Jeux

    Au tarot, nom donné au talon.
  • Métallurgie

    Tenaille autoserrante avec laquelle on saisit la barre sur le banc d'étirage.
  • Textiles

    Pièce du métier à tisser, servant le plus souvent au déclenchement de mouvements brusques.
  • Tonnellerie

    Outil servant à terminer la fabrication des tonneaux.

Expressions avec chien



  • À la chien,

    se dit d'une coiffure dans laquelle les cheveux retombent sur le front.
  • Familier. Arriver comme un chien dans un jeu de quilles,

    arriver fort mal.
  • Familier. Avoir du chien,

    avoir de l'élégance, de la séduction, du caractère, un charme un peu provocant, surtout en parlant des femmes.
  • Ce n'est pas fait pour les chiens,

    il faut y recourir, s'en servir à l'occasion.
  • Chien de garde,

    personne défendant avec ardeur les intérêts de quelqu'un, d'un groupe.
  • Familier. Chien de quartier, de caserne,

    adjudant.
  • Familier. Chien du commissaire (de police),

    son secrétaire.
  • Chien japonais,

    chien de chasse répandu au Japon.
  • Familier. Chiens écrasés,

    rubrique d'un journal consacrée à la collecte des petits faits divers.
  • Comme un chien,

    le plus mal possible, dans les pires conditions.
  • Comme un jeune chien,

    de façon étourdie.
  • Coup de chien,

    tempête subite ; événement inattendu qui frappe brutalement.
  • En chien de fusil,

    couché en repliant les jambes.
  • Entre chien et loup,

    à la tombée du jour, au moment où on ne distingue plus les détails.
  • Être comme chien et chat,

    se chamailler sans cesse.
  • Être d'une humeur de chien,

    de très mauvaise humeur.
  • Garder, réserver à quelqu'un un chien de sa chienne,

    déclarer qu'on se vengera, être très rancunier.
  • Mal de chien,

    grand mal, difficulté extrême.
  • Mourir comme un chien,

    mourir dans l'abandon ou sans avoir reçu les sacrements de l'Église.
  • Familier. Ne pas attacher son chien avec des saucisses,

    être très regardant.
  • Ne pas donner sa part aux chiens,

    tenir beaucoup à sa part ou à ses prétentions sur quelque chose.
  • Ne pas être bon à jeter aux chiens,

    n'avoir aucun mérite.
  • Nom d'un chien !,

    juron familier.
  • Littéraire. Rompre les chiens,

    interrompre une conversation embarrassante.
  • Se regarder en chiens de faïence,

    se regarder l'un l'autre d'un œil fixe et irrité, en silence.
  • Vie de chien,

    existence dure et misérable.
  • Zoologie

    Chien bleu, chien espagnol, chien de mer,

    noms usuels de divers requins.

    Chien d'eau,

    nom usuel de l'hydrocyon.

    Chien de prairie,

    rongeur des plaines d'Amérique du Nord, végétarien, vivant en colonies denses et dont le cri ressemble à un aboiement.

Synonymes de chien


Mammifère (canidé) carnivore aux multiples races, caractérisé...

Synonymes :

  • cabot (familier) - clébard (populaire) - clebs (populaire) - molosse - roquet - toutou (familier)

Personne bassement servile ou personne maltraitée et réduite...

Synonymes :

Tonnellerie.

Outil servant à terminer la fabrication des tonneaux..

Synonyme :

Avoir du chien

Synonyme :


Citations avec chien


  • Alphonse Allais (Honfleur 1854-Paris 1905)
    Si l'homme est véritablement le roi de la création, le chien peut, sans être taxé d'exagération, en passer pour le baron, tout au moins.
    Pas de bile, Flammarion
  • Anonyme
    C'était un gentilhomme, ses chiens l'aimaient beaucoup.
    Gentis hons fu, moult l'amoient si chien.
    Chanson de geste
  • Anonyme
    Vous êtes semblable au chien qui crie avant que la pierre ne lui soit tombée dessus.
    Vos resamblez le chien qui crie ainz que la pierre soit cheüe.
    Roman de Renart
  • Jean Anouilh (Bordeaux 1910-Lausanne 1987)
    […] J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes forces Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m'empêchera d'être heureuse
    La Sauvage, III, Thérèse , La Table Ronde
  • Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850)
    Quand il y a une vieille fille dans une maison, les chiens de garde sont inutiles.
    Pierrette
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    Ainsi en est-il des reliques : tout y est si brouillé et confus, qu'on ne saurait adorer les os d'un martyr qu'on ne soit en danger d'adorer les os de quelque brigand ou larron, ou bien d'un âne, ou d'un chien, ou d'un cheval.
    Traité des reliques
  • Nicolas Charlet (Paris 1792-Paris 1845)
    Ce qu'il y a de meilleur dans l'homme, c'est le chien.
    Légende d'une lithographie
  • Anatole François Thibault, dit Anatole France (Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924)
    Académie française, 1896
    Songez-y, un métaphysicien n'a, pour constituer le système du monde, que le cri perfectionné des singes et des chiens.
    Le Jardin d'Épicure, Calmann-Lévy
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Jusqu'au chien du logis il s'efforce de plaire.
    Les Femmes savantes, I, 3, Henriette
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage,
    Et service d'autrui n'est pas un héritage.

    Les Femmes savantes, II, 5, Martine
  • Homère ( IXe s. avant J.-C.)
    Sac à vin ! il de chien et cœur de cerf !
    L'Iliade, I, 225 (traduction P. Mazon)
  • Bible
    Un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort.
    Ancien Testament, Ecclésiaste IX, 4

    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem.

  • Bible
    Comme le chien revient à son vomissement, le sot retourne à sa folie.
    Ancien Testament, Livre des Proverbes XXVI, 11

    Commentaire
    Citation empruntée à la Bible de Jérusalem.

  • Bible
    Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré, ne jetez pas vos perles devant les porcs.
    Évangile selon saint Matthieu, VII, 6
  • Talmud
    Sois plutôt la queue d'un lion que la tête d'un chien.
    Talmud, I, 10
  • André Tardieu (Paris 1876-Menton 1945)
    La politique du chien crevé.

    Commentaire
    André Tardieu, en 1921, à la Chambre des députés, reprenant, disait-il, les mots d' un vieil ambassadeur, reprochait au ministre des Affaires étrangères Aristide Briand d'avoir la politique du chien crevé qui suit le fil de l'eau.

  • Abu Djafar al-Mansur ( ?-775)
    deuxième calife abbasside
    Affame ton chien, il te suivra ; engraisse-le, il te mangera.
    Sentence
  • Robert Burton (Lindley, Leicestershire, 1577-Oxford 1640)
    La lune se soucie-t-elle de l'aboiement d'un chien ?
    Doth the moon care for the barking of a dog ?
    The Anatomy of Melancholy, II
  • Ignacy Krasicki (Dubiecko 1735-Berlin 1801)
    Bien qu'entouré d'amis sincères, le lièvre fut mangé par les chiens.
    Fables, les Amis
  • Peter Ustinov (Londres 1921-Bursins, Suisse, 2004)
    Nous jugeons qu'une vie de chien est approximativement le septième de celle d'un homme. Mais un président ne mérite même pas une vie de chien.
    We judge a dog's life as being roughly one seventh that of a man,
    But a president doesn't even deserve a dog's life.

    Romanoff and Juliet

Mots proches