autre

adjectif et pronom indéfini

(latin alter)

Définitions de autre


  • Distinct, différent des êtres ou des choses de même catégorie : Quelle autre solution voyez-vous ? Il a tué un lièvre et en a manqué deux autres.
  • Comme pronom, désigne seulement des personnes : L'égoïste ne s'intéresse pas aux autres.
  • Indique la supériorité : Son premier film était intéressant, mais celui-ci est d'une autre qualité !
  • Indique la différence ; distinct, différent : Mes raisons sont tout autres que celles que vous imaginez.

Expressions avec autre



  • À d'autres !,

    n'espérez pas me faire croire cela !
  • Familier. Comme dit l'autre,

    se dit en citant une phrase de caractère sentencieux.
  • En avoir vu d'autres,

    avoir eu suffisamment d'expériences pour ne pas se laisser impressionner par la situation présente.
  • Entre autres,

    sert à présenter un élément qu'on veut distinguer d'un ensemble, sert à présenter des exemples ; parmi, notamment : Il a exposé plusieurs arguments, entre autres celui-ci.
  • Et autres,

    indique une généralisation à l'intérieur d'une même catégorie.
  • Familier. Il n'en fait jamais d'autres !,

    c'est encore une de ses sottises !
  • L'autre jour, l'autre fois, l'autre semaine,

    il y a quelques jours, quelques semaines.
  • L'autre monde, l'autre vie,

    l'au-delà, la vie future.
  • Nous autres, vous autres,

    nous, vous (par opposition à des personnes différentes).
  • Sans autre,

    en Suisse, sans façon, sans faire de manières.
  • Vous me prenez pour un autre,

    vous me connaissez mal (se dit en général pour exprimer un refus).

Synonymes et contraires de autre


Indique la différence ; distinct, différent.

Synonymes :

Contraires :


Difficultés de autre


  • CONSTRUCTION

    À un autre qu'à moi / à un autre que moi. Lorsque autre ou autre chose est précédé par une préposition et suivi par que, la répétition de la préposition est facultative : dites cela à d'autre qu'à moi ou à d'autres que moi ; il ne l'a pas fait pour autre chose que pour l'argent ou pour autre chose que l'argent.

    Autre qu'il était / autre qu'il n'était. Les deux constructions sont correctes ; le ne est facultatif : le paysage est autre qu'il était ou qu'il n'était avant la construction du barrage.

  • ACCORD

    Autre chose. Quand autre chose peut être considéré comme un composé indéfini (dans lequel chose ne signifie pas « objet » ou « fait »), l'accord se fait au masculin. Donnez-moi autre chose de meilleur. Autre chose sera fait. Y a-t-il autre chose de nouveau ? C'est autre chose que vous m'avez dit. (Mais on dit, on écrit : les autres choses exposées sont assez belles ; d'autres choses peu communes se sont passées depuis.)

    Tout autre. → tout.

    L'un l'autre, l'un ou l'autre. → un.

  • REGISTRE

    Entre autres. En principe, entre autres doit se rapporter à un nom ou à un pronom exprimé avant ou après cette expression : j'ai revu plusieurs camarades de promotion, Martin, entre autres. Dans l'expression orale courante, entre autres est souvent employé dans le sens de « notamment, en particulier » et ne se rapporte pas à un nom ou à un pronom exprimé : il m'a annoncé, entre autres, qu'il allait se marier.
    recommandation :
    Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer entre autres choses ou un adverbe de sens équivalent : il m'a annoncé, entre autres choses (ou : en particulier), qu'il allait se marier.
    remarque
    Bien que critiqué, l'emploi de entre autres ne se rapportant pas à un nom ou à un pronom est très répandu, même chez de grands écrivains : « Je me souviens, entre autres, que M. Dubois nous récitait... » (Stendhal).

    ... et autres. Et autres, employé seul après une énumération de noms, est familier : n'oubliez pas votre briquet, vos clés, vos lunettes et autres. Et autres, employé seul après une énumération d'adjectifs, est admis : tenez compte des facteurs politiques, économiques, sociaux et autres qui sont en jeu.
    recommandation :
    Après une énumération de noms, faire suivre et autres d'un nom de sens plus général que chacun des termes de l'énumération : les rats, les souris, les mulots et autres rongeurs (et non : *les rats, les mulots et autres souris).

    Comme dit l'autre, employé en citant une phrase proverbiale ou sentencieuse, ou pour atténuer l'effet d'un mot qui pourrait paraître déplacé, est du registre familier. Comme dit l'autre, c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

    Nous autres, vous autres, est familier, sauf devant une apposition : pour nous autres marins, la solidarité n'est pas un vain mot.

    À d'autres ! (= racontez-le à d'autres, je n'en crois rien) est familier.

    Rien autre, personne autre sont vieillis ou employés dans la langue littéraire pour créer un effet d'archaïsme (on dit aujourd'hui rien d'autre, personne d'autre).


Citations avec autre


  • Roland Barthes (Cherbourg 1915-Paris 1980)
    C'est l'un des traits constants de toute mythologie petite-bourgeoise, que cette impuissance à imaginer l'Autre.
    Mythologies, Le Seuil
  • Samuel Beckett (Foxrock, près de Dublin, 1906-Paris 1989)
    Avoir toujours été celle que je suis et être si différente de celle que j'étais !
    Oh les beaux jours, Éditions de Minuit
  • Georges Bernanos (Paris 1888-Neuilly-sur-Seine 1948)
    Les autres, hélas ! c'est nous.
    Lettre de Palma, janvier 1945 , Plon
  • Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline (Courbevoie 1894-Meudon 1961)
    S'ils se mettent à penser à vous, c'est à votre torture qu'ils songent aussitôt, les autres, rien qu'à ça.
    Voyage au bout de la nuit, Gallimard
  • Malcolm de Chazal (Vacoas 1902-Port-Louis 1981)
    L'homme cherche en lui-même ce qu'il ne trouve pas dans les autres, et cherche chez les autres ce qu'il y a de trop en lui.
    Sens plastique, Gallimard
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie française, 1955
    De notre naissance à notre mort, nous sommes un cortège d'autres qui sont reliés par un fil ténu.
    Poésie critique, Gallimard
  • Georges Moinaux, dit Georges Courteline (Tours 1858-Paris 1929)
    S'il fallait tolérer aux autres tout ce qu'on se permet à soi-même, la vie ne serait plus tenable.
    La Philosophie de G. Courteline, Flammarion
  • René Descartes (La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650)
    Il n'appartient qu'aux souverains, ou à ceux qui sont autorisés par eux, de se mêler de régler les mœurs des autres.
    Correspondance, à Chanut, 20 novembre 1647
  • Robert Desnos (Paris 1900-Terezín, Tchécoslovaquie, 1945)
    Homme ! Il est d'autres hommes.
    Fortunes, Gallimard
  • Alexandre Dumas dit Dumas fils (Paris 1824-Marly-le-Roi 1895)
    Le devoir […] est ce qu'on exige des autres.
    Denise
  • Léon-Paul Fargue (Paris 1876-Paris 1947)
    Sache souffrir. Mais ne dis rien qui puisse troubler la souffrance des autres.
    Poèmes, Gallimard
  • Jean Giraudoux (Bellac 1882-Paris 1944)
    Je suis toujours furieux contre moi quand les autres ont tort.
    Ondine, I, 4, le chevalier , Grasset
  • Julien Green (Paris 1900-Paris 1998)
    Académie française, 1971
    On est parfois horrifié de se découvrir soi-même en un autre.
    Journal, Plon
  • Sacha Guitry (Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957)
    L'important dans la vie ce n'est pas d'avoir de l'argent mais que les autres en aient.
    Le Scandale de Monte-Carlo, I, Davegna , Stock
  • Marie Jean Hérault de Séchelles (Paris 1759-Paris 1794)
    Supposer aux autres verbalement et avec un air de confiance, les vertus dont on a besoin en eux, afin qu'ils se les donnent au moins en apparence et pour le moment.
    Théorie de l'ambition, Codicille politique et pratique d'un jeune habitant d'Épône
  • Pierre Leroux (Paris 1797-Paris 1871)
    Vous voulez vous aimer : aimez-vous donc dans les autres ; car votre vie est dans les autres, et sans les autres votre vie n'est rien.
    De l'humanité, de son principe et de son avenir
  • Louis Massignon (Nogent-sur-Marne 1883-Paris 1962)
    Pour comprendre l'autre, il ne faut pas se l'annexer mais devenir son hôte.
    Opera minora, Centre de documentation scolaire
  • Arthur Rimbaud (Charleville 1854-Marseille 1891)
    Car Je est un autre. Si le cuivre s'éveille clairon, il n'y a rien de sa faute. Cela m'est évident : j'assiste à l'éclosion de ma pensée […].
    Correspondance, à Paul Demeny, 15 mai 1871
  • Jean-Paul Sartre (Paris 1905-Paris 1980)
    Pas besoin de gril, l'enfer, c'est les Autres.
    Huis clos, Gallimard
  • Paul Verlaine (Metz 1844-Paris 1896)
    Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
    D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
    Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
    Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

    Poèmes saturniens, Mon rêve familier , Messein
  • George Bernard Shaw (Dublin 1856-Ayot Saint Lawrence, Hertfordshire, 1950)
    Ne faites pas aux autres ce que vous voudriez qu'ils vous fissent. Il se peut que leurs goûts ne soient pas les mêmes.
    Do not do unto others as you would they should do unto you. Their tastes may not be the same.
    Maxims for Revolutionists

Mots proches

Quand vous écrivez en toutes lettres « 41 volailles », combien mettez-vous de traits d'union ?