aurore

nom féminin

(latin aurora)

Définitions de aurore


  • Lueur qui paraît à l'horizon un peu avant le lever du soleil ; moment correspondant au début du jour ; aube : Se lever dès l'aurore.
  • Littéraire. Commencement de quelque chose, d'une période : On était à l'aurore du XXe siècle.
  • Papillon piéridé blanc aux ailes tachées de rouge ou d'orange.

Expressions avec aurore



  • Aurore polaire,

    phénomène lumineux atmosphérique, essentiellement visible à haute latitude nord (aurore boréale) ou sud (aurore australe), quand des particules électrisées sont précipitées dans la haute atmosphère.
  • Familier. Aux aurores,

    très tôt le matin.
  • Sauce aurore,

    sauce suprême à la tomate.

Synonymes et contraires de aurore


Lueur qui paraît à l'horizon un peu avant le lever du soleil ...

Synonymes :

  • aube - point du jour

Contraires :

Commencement de quelque chose, d'une période.

Synonymes :

Contraires :


Difficultés de aurore


  • ACCORD

    Comme adjectif (signifiant « d'un rose orangé évoquant le soleil à son lever »), le mot est invariable : des soies aurore.


Citations avec aurore


  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    L'aurore grelottante en robe rose et verte.
    Les Fleurs du Mal, le Crépuscule du matin
  • François René, vicomte de Chateaubriand (Saint-Malo 1768-Paris 1848)
    Je vois les reflets d'une aurore dont je ne verrai pas se lever le soleil. Il ne me reste qu'à m'asseoir au bord de ma fosse ; après quoi, je descendrai hardiment, le crucifix à la main, dans l'éternité.
    Mémoires d'outre-tombe
  • André de Chénier (Constantinople 1762-Paris 1794)
    L'épi naissant mûrit de la faux respecté.
    Sans crainte du pressoir, le pampre tout l'été
    Boit les doux présents de l'aurore.

    La Jeune Captive
  • Robert Desnos (Paris 1900-Terezín, Tchécoslovaquie, 1945)
    Si nous ne dormons pas c'est pour guetter l'aurore
    Qui prouvera qu'enfin nous vivons au présent.

    État de veille, Robert-J. Godet
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Ma propre position dans le ciel par rapport au soleil ne doit pas me faire trouver l'aurore moins belle.
    Ainsi soit-il, Gallimard

    Commentaire
    Dernières lignes écrites par Gide.

  • Jean Giraudoux (Bellac 1882-Paris 1944)
    - Comment cela s'appelle-t-il, quand le jour se lève, comme aujourd'hui, et que tout est gâché, que tout est saccagé, et que l'air pourtant se respire, et qu'on a tout perdu, que la ville brûle, que les innocents s'entretuent, mais que les coupables agonisent, dans un coin du jour qui se lève ?
    - Cela a un très beau nom, femme Narsès, cela s'appelle l'aurore.
    Électre, II, 10, Grasset
  • Jean Giraudoux (Bellac 1882-Paris 1944)
    Le bourreau n'est exact qu'à l'aurore.
    Intermezzo, II, 2, le droguiste , Grasset
  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    Ô souvenirs ! printemps ! aurore !
    Les Contemplations, Aux arbres, IV, 9
  • François de Malherbe (Caen 1555-Paris 1628)
    L'Aurore, d'une main, en sortant de ses portes,
    Tient un vase de fleurs languissantes et mortes.

    Les Larmes de saint Pierre
  • Pierre Teilhard de Chardin (Sarcenat, Puy-de-Dôme, 1881-New York 1955)
    Le soleil se lève en avant.
    La Vision du passé, Le Seuil
  • Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (Aix-en-Provence 1715-Paris 1747)
    Les feux de l'aurore ne sont pas si doux que les premiers regards de la gloire.
    Réflexions et Maximes
  • Homère ( IXe s. avant J.-C.)
    De son berceau de brume à peine avait paru l'Aurore aux doigts de rose.
    L'Odyssée, II, 1 (traduction V. Bérard)

Mots proches

Dans la locution « îles [britanniques] », faut-il mettre une majuscule à l'adjectif « britanniques » ?