abus

nom masculin

(latin abusus, mauvais usage)

Définitions de abus


  • Mauvais emploi, usage excessif ou injuste de quelque chose : L'abus des médicaments. Abus de confiance.
  • Fait d'outrepasser certains droits, de sortir d'une norme, d'une règle et, en particulier, injustice, acte répréhensible établis par l'habitude ou la coutume ; excès : Tenter de réprimer des abus.

Expressions avec abus



  • Abus de langage,

    fait d'employer un mot dans un sens qu'il n'a pas.
  • Faire des abus,

    manger, boire excessivement ; faire des excès.
  • Familier. Il y a de l'abus,

    c'est exagéré, cela dépasse les bornes.
  • Droit

    Abus d'autorité,

    acte d'un fonctionnaire qui outrepasse son droit à l'égard d'un particulier (violation de domicile) ou de la chose publique (emploi de la force publique contre l'exécution d'une loi).

    Abus de biens sociaux, de crédit, de pouvoir,

    usage des biens ou du crédit de la société, ou utilisation de pouvoir consenti par la loi au dirigeant social ou à l'actionnaire, contrairement à l'intérêt social, à des fins personnelles ou pour favoriser une autre entreprise dans laquelle les dirigeants sont intéressés directement ou indirectement.

    Abus de confiance,

    fait pour une personne de détourner de la destination convenue des biens, objets ou valeurs qui lui avaient été confiés.

    Abus de droit,

    fait, pour une personne titulaire d'un droit, de porter préjudice à autrui en détournant ce droit de sa finalité, intentionnellement ou non.

    Abus de fonction,

    fait pour le titulaire d'un emploi ou d'une fonction de l'utiliser sciemment à une autre finalité que sa destination normale.

    Abus de jouissance,

    fait pour une personne qui a sur une chose un droit de jouissance limité de lui faire subir des dégradations.

    Abus de position dominante,

    situation d'une entreprise qui, sur un marché déterminé, entrave le jeu normal de la concurrence, du fait d'une concentration de la puissanceéconomique ou d'un monopole non autorisé par la loi.
  • Histoire

    Appel comme d'abus,

    recours contre les abus de pouvoir de l'autorité ecclésiastique dans ses rapports avec l'autorité civile et réciproquement.

Synonymes et contraires de abus


Mauvais emploi, usage excessif ou injuste de quelque chose.

Synonymes :

Contraires :

Fait d'outrepasser certains droits, de sortir d'une norme,...

Synonymes :


Citations avec abus


  • Jean Dutourd (Paris 1920-Paris 2011)
    Académie française, 1978
    Tout usage finit par se changer en abus.
    Le Fond et la forme, Gallimard
  • André Malraux (Paris 1901-Créteil 1976)
    Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser.
    La Voie royale, Grasset
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    On sent les abus anciens, on en voit la correction ; mais on voit encore les abus de la correction même.
    De l'esprit des lois
  • Henry Millon de Montherlant (Paris 1895-Paris 1972)
    Académie française, 1960
    Il n'y a pas le pouvoir, il y a l'abus de pouvoir, rien d'autre.
    Le Cardinal d'Espagne, I, 7, Cardona , Gallimard
  • Nicolas Edme Rétif, dit Restif de La Bretonne (Sacy, Yonne, 1734-Paris 1806)
    […] La femme ne sent son pouvoir qu'autant qu'elle en abuse.
    Le Paysan perverti ou les Dangers de la ville
  • Pierre Reverdy (Narbonne 1889-Solesmes 1960)
    Aimer, c'est permettre d'abuser.
    En vrac, Éditions du Rocher
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Le pouvoir sans abus perd le charme.
    Cahier B 1910, Gallimard

Mots proches

Quelle locution est correcte ?