ça

pronom démonstratif

(de cela)

Définitions de ça



Familier

  • La chose dont il s'agit, qu'on désigne, ou que vous savez : Laissez ça. Je n'ai jamais dit ça.
  • Cette personne, ces personnes : Les enfants, ça n'a pas de rancune.
  • Quelque chose d'indéterminé (parfois à la place de il avec des verbes à sujet impersonnel) : Ça sent mauvais ici.
  • S'emploie après certains mots interrogatifs, comme support d'intonation : Qui ça ? Où ça ?

Expressions avec ça



  • Ça alors !,

    exprime la surprise, l'admiration, l'indignation.
  • Ça oui ! Ça non !,

    certes oui ! certes non !
  • Ça va ? Ça va bien ? Comment ça va ?,

    formule de salutation, de prise de contact, tout va bien ? Vous allez bien, comment allez-vous ?
  • Ça y est,

    indique qu'une action est faite, finie.
  • C'est ça,

    formule d'approbation, parfois ironique.
  • C'est toujours ça,

    c'est au moins quelque chose, à défaut de mieux.
  • Comme ça,

    insiste sur un degré, une quantité, une constatation, etc. : Ne tremble pas comme ça !
  • (Comme ci), comme ça,

    médiocrement, tantôt bien, tantôt mal.
  • Il y a de ça,

    ce n'est pas faux.
  • Pas de ça !,

    indique un refus absolu, une interdiction.
  • Sans ça,

    sinon : Vite, sans ça tout sera fermé.

Homonymes de ça


  • ça nom masculin invariable
  • ça nom masculin
  • çà adverbe
  • sa adjectif possessif
  • sas nom masculin

Difficultés de ça


  • EMPLOI

    Ça / cela. Ça remplace cela dans la langue parlée non surveillée (comme ça pour comme cela, à part ça pour à part cela, etc.).
    recommandation :
    À l'écrit, il est préférable de n'employer que cela, sauf si des relations de familiarité sont bien établies avec la personne à qui l'on s'adresse (dans une lettre à un parent ou à un ami, par exemple).

    Un enfant, ça pleure. Quand il s'applique à une personne, ça prend une valeur péjorative ou affectueuse suivant le contexte : c'est mignon, ça, madame ! Ça ne sait rien et ça veut donner des conseils !

    Comme ci, comme ça. L'expression est familière : ça va comme ci comme ça (= modérément).

    Et vous allez où comme ça ? Dans un sens vague (« ainsi, de la sorte, tel quel »), comme ça est souvent employé dans la langue familière comme locution de remplissage (les linguistes parlent de « fonction phatique ») : c'est un type, tu vois, je veux dire, il est comme ça, naturel. On y va comme ça, sans se presser.

Mots proches

Lequel de ces mots n'est pas formé avec le préfixe « mal » ?