En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

La Rochelle (17000)

La Rochelle
La Rochelle

Chef-lieu du département de la Charente-Maritime, sur l'Atlantique, à 466 km au S.-O. de Paris.

  • Population : 77 875 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Rochelais
  • Population pour l'agglomération : 125 937 hab. (recensement de 2009)

L'agglomération s'étire d'Aytré au Sud-Est à La Pallice à l'Ouest et s'ordonne autour de la baie comprise entre la pointe des Minimes au Sud et celle du Chef de Baie au Nord. Au centre, la vieille ville abrite des services publics et de nombreux commerces ; elle borde le vieux havre où débouche le canal de Marans et qui est flanqué du port de pêche. L'industrie (métallurgie de transformation surtout : matériel ferroviaire, constructions automobiles et petite construction navale de plaisance) se rassemble à Aytré au Sud, à Périgny à l'Est et à La Pallice à l'Ouest. La Rochelle est surtout un centre administratif et commercial, relativement proche de l'autoroute Aquitaine. Équipé d'un bassin de plaisance, La Rochelle est un notable port de pêche (en déclin toutefois) et un port de commerce (dont bois exotiques et hydrocarbures aux entrées, et céréales et graines oléagineuses aux sorties), qui est aujourd'hui doté du statut de port autonome et dont le trafic, qui s'est élevé en 2009 à 7,5 millions de tonnes, en fait le huitième port français. L'activité portuaire, en hausse, est cependant contrariée par la proximité de Bordeaux et de Nantes et par l'insuffisance des liaisons avec un arrière-pays exigu. Depuis 1988, La Rochelle est reliée par un pont à l'île de Ré. Festival musical (« Francofolies »).

HISTOIRE

Apparue au xie siècle, La Rochelle fut disputée entre l'Angleterre et la France. Devenue un des foyers du protestantisme, elle subit deux sièges, en 1573 et 1627-1628. Après le second, très meurtrier, ses remparts sont rasés. La ville se consacre dès lors au commerce colonial. La perte du Canada (1763) et la révocation de l'édit de Nantes entraîneront son déclin.

Pour en savoir plus, voir l'article guerres de Religion.

En 1944, les unités allemandes repliées dans la poche de La Rochelle combattirent jusqu'à l'armistice du 8 mai 1945.

BEAUX-ARTS

Restes de fortifications : tours du vieux port, des xive-xve s., et tour de la Grosse-Horloge. Hôtel de ville achevé au temps d'Henri IV ; autres édifices publics et belles demeures des xvie-xviiie s. Cathédrale surtout du xviiie s. Musée des Beaux-Arts (peinture), musée d'Orbigny-Bernon (histoire locale ; faïences, principalement de La Rochelle), musée du Nouveau Monde (hôtel Fleuriau, xviiie s.), muséum Lafaille d'Histoire naturelle et d'Ethnographie, Musée maritime. Centre faïencier au xviiie s.