En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Brahmapoutre ou le Brahmaputra

Fleuve du Tibet méridional, de l'Inde et du Bangladesh ; 2 900 km environ ; bassin de 900 000 km2.

Dans son cours tibétain, il est appelé Tsangpo (le « purificateur »), terme appliqué à toute grande rivière. Il naît dans les glaciers de la chaîne du Kailas vers 5 000 m d'altitude. Sur environ 1 100 km, il coule sur un plateau ; c'est un fleuve lent, dont les méandres divaguent dans le lit majeur ; il reçoit ses principaux affluents du Grand Himalaya, au S. Il est alors navigable ; on le franchit par des ferry-boats et des ponts suspendus de bambous. S'orientant brusquement vers le S., il franchit l'Himalaya par des gorges épigéniques gigantesques, s'abaissant de 2 400 m à 138 m [à Sadiya]. Sous le nom de Brahmapoutre (« fils de Brahma »), il draine alors la plaine de l'Assam, recevant ses principaux affluents de l'Himalaya (Luhit sur la rive gauche, Subansiri et Manas sur la rive droite). Ce fleuve divague sur une largeur de 10 km et enveloppe de nombreuses îles, dépourvu complètement de ponts. Le cours se termine par un vaste delta, qui se juxtapose à celui du Gange, et débouche dans le golfe du Bengale.

Le Brahmapoutre est relativement peu abondant dans la région du Tibet ; en territoire indien, son débit en crue (pendant l'été) est estimé à 14 000 m3s. Redoutable pour ses inondations, c'est une grande voie commerciale, la navigation à vapeur remontant jusqu'à Dibrugarh, à 1 300 km de la mer.