En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

James Douglas Morrison, dit Jim Morrison

Jim Morrison
Jim Morrison

Chanteur de rock américain (Melbourne, Floride, 1943-Paris 1971).

Fils d'un contre-amiral de la marine américaine, Jim Morrison se retrouve étudiant à l'université de Californie-Los Angeles, dans la section des arts théâtraux. De là partira l'aventure des Doors. Ce beau gosse, immortalisé par les photos d'Annie Leibovitz, incarnera, jusqu'au paroxysme, le rêve dionysiaque des années 1960. Issu d'un milieu aisé et conformiste, il prônera la révolte extrême, le rejet de la logique occidentale et l'adhésion aux grands iconoclastes de la culture européenne (Rimbaud, Baudelaire, Artaud, Nietzsche, Brecht…).

Provocant, irresponsable, mais conscient de son immense pouvoir de séduction, il déclarait : « J'ai le sentiment d'être éternellement dérangé, étrangement extralucide, sans savoir si c'est la réalité, comme prisonnier d'une nausée constituante. » Bourré de drogues hallucinogènes et d'alcool, Jim Morrison multipliera les scandales, jusqu'à cette fameuse soirée du 1er mars 1969, à Miami, où il est arrêté en plein concert pour outrage à la pudeur devant les 10 000 spectateurs. Épuisé par les excès et les affaires juridiques, il rejoint sa compagne Pamela Courson à Paris au printemps 1971. Il est notamment l'ami de la réalisatrice Agnès Varda.

Sur scène, animal sensuel, il dansait comme un Indien, s'identifiant au chaman qui entre en transe après avoir absorbé du peyotl. Sa voix, à la fois puissante, solennelle, rageuse et veloutée, rappelait à ceux qui savaient l'écouter qu'« il existe deux mondes : celui des choses connues, et celui des choses inconnues. Entre, il y a les Portes ».

Auteur de plusieurs recueils de textes poétiques, dont Seigneurs et nouvelles créatures et Arden lointain (éd. 10/18), il traite de la mort et de la transcendance.

En 1978, le disque An American Prayer, enfin publié, rassemble des poèmes que Jim avait enregistrés durant six heures, seul en studio, le 8 décembre 1970, jour de son anniversaire. En 1976, Ray Manzarek, Robbie Krieger et John Densmore, les rescapés des Doors, en ont composé la musique. Un disque émouvant, en hommage à celui qui meurt à Paris le 3 juillet 1971, quelques mois après Jimi Hendrix et Janis Joplin. Sa tombe au Père-Lachaise est, depuis, un lieu de pèlerinage.

En 1990, Oliver Stone lui consacre un film intitulé The Doors, avec Val Kilmer dans le rôle de celui qu'on surnomme parfois le « Roi lézard ». Le documentaire When You're Strange de Tom DiCillo sorti en salles en 2010 montre des images inédites de cette légende du rock.

Voir aussi guerre du Viêt Nam, événements de mai 1968.