En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yakubu Gowon

Général et homme d'État nigérian (Pankhrin, Jos, 1934).

Chrétien originaire d'une minorité du Plateau, il devient lieutenant-colonel en 1963, après des études militaires à Teshie (Ghana) puis en Grande-Bretagne, à Eton et à Sandhurts. Peu après le putsch du général Johnson Aguiyi-Ironsi, il est nommé chef d'état-major de l'armée et membre du Conseil militaire suprême qui dirige le pays. Il prend le pouvoir lors de l'assassinat du général Aguiyi-Ironsi, le 29 juillet 1966, et devient le plus jeune chef d'État africain. Tolérant et partisan d'un Nigeria uni et détribalisé, il rétablit le fédéralisme. Son projet de diviser la région orientale, à majorité ibo, en trois États, privant les Ibos de débouché sur l'océan et des gisements pétrolifères, provoque la sécession du Biafra par le lieutenant-colonel Odumegwu Ojukwu, commandant cette région, qui proclame l'indépendance de la République du Biafra (30 mai 1967). Y. Gowon, moyennant un redoutable blocus qui entraîne la mort de près de deux millions de civils, finit par écraser la révolte du Biafra (juillet 1967-janvier 1970). Après la reddition des troupes biafraises, il promeut une politique de tolérance à l'égard des Ibos qu'il appelle à participer au développement du pays. Il est renversé par un putsch en juillet 1975.