En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maurice Gustave Gamelin

Général français (Paris 1872-Paris 1958).

Sorti de Saint-Cyr dans l'infanterie en 1893, il sert, de 1902 à 1911, à l'état-major de Joffre, dont il est chef de cabinet en 1914. Il participe à l'élaboration de la manœuvre de la Marne et devient, comme lieutenant-colonel (1915), chef du 3e bureau du grand quartier général, poste qu'il quittera en 1916 pour le commandement d'une brigade, puis d'une division.

Pour en savoir plus, voir l'article Première Guerre mondiale.

Chef de la mission militaire française au Brésil (1919), puis adjoint de Sarrail en Syrie (1925), il commande les troupes françaises du Levant et pacifie le djebel Druze (1925-1927, → Druzes).

Pour en savoir plus, voir l'article campagnes de Syrie.

Il entre au Conseil supérieur de la guerre en 1930, et devient chef d'état-major de l'armée en 1935. Chef d'état-major de la défense nationale en 1938, il commande en 1939 l'ensemble des forces franco-britanniques, mais l'échec de son plan de campagne, en mai 1940, entraîne, le 19 mai, son remplacement par Weygand. Arrêté en septembre 1940 comme responsable de la défaite, et traduit devant la cour de Riom (→ procès de Riom), il est interné au Portalet. Les Allemands exigent, en 1943, son transfert dans le Reich, où il reste prisonnier jusqu'en 1945. Gamelin a publié, en 1946-1947, ses Mémoires, sous le titre de Servir (3 vol.), et, en 1954, Manœuvre et victoire de la Marne.

Pour en savoir plus, voir l'article Seconde Guerre mondiale.