En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Engelbert Dollfuss

Homme d'État autrichien (Texing 1892-Vienne 1934).

Fils de paysans de Basse-Autriche, Engelbert Dollfuss fait des études de droit, sert comme officier dans les troupes alpines et devient, après la guerre, secrétaire de la fédération paysanne de Basse-Autriche. En 1931, il est ministre de l'Agriculture dans le cabinet de Karl Buresch, auquel il succède comme chancelier en 1932.

S'inspirant à la fois des principes du fascisme italien et des encycliques de Léon XIII, il entreprend une réforme totale de l'État autrichien, rompant avec le système parlementaire et instaurant un régime autoritaire. La nouvelle Constitution, promulguée le 1er mai 1934, définit l'Autriche comme un « État corporatif chrétien ». Fidèle catholique, grand patriote, farouche adversaire de l'Anschluss, Dollfuss, fort de l'appui du parti chrétien-social et des Heimwehren (associations nationales consituées par les chrétiens sociaux afin de défendre l'ordre social établi), interdit le parti national-socialiste (juin 1933). Mais, poussé par les conservateurs et son allié Mussolini, il combat farouchement les sociaux-démocrates et, en février 1934, il fait anéantir par les armes les milices ouvrières de la capitale, se privant ainsi d'une force qui aurait pu lui être fort utile face au danger nazi. En effet, il est assassiné le 25 juillet 1934 lors d'une tentative avortée de coup d'État nazi.

Pour en savoir plus, voir l'article corporatisme.