En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Clisthène

Homme d'État athénien (seconde moitié du vie s. avant J.-C.), petit-fils de Clisthène, dernier tyran de Sicyone, et appartenant aux Alcméonides par son père.

Il participe aux mouvements de 510 avant J.-C. qui renversent la tyrannie des Pisistratides, puis défend les droits populaires contre la réaction aristocratique menée par Isagoras et appuyée par les Spartiates (Célomène). Il brise la puissance traditionnelle des nobles (Eupatrides) en répartissant les citoyens entre dix tribus, constituées selon des critères géographiques qui mêlent les hommes de toutes origines et de toutes conditions. Toutes les institutions sont adaptées au système décimal des tribus. La boulê est divisée en dix sections (prytanies) chargées à tour de rôle de la permanence du gouvernement, pendant un dixième de l'année. L'état civil des Athéniens est modifié : l'origine d'un citoyen est définie par le nom de son dème, la plus petite unité territoriale ; l'Attique en compte 100. Clisthène a peut-être instauré l'ostracisme, pour éloigner les auteurs possibles d'une réaction tyrannique ou aristocratique. Après Clisthène, Éphialtès et Périclès achèveront l'instauration d'un régime démocratique.