En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Johnny Cash

Auteur-compositeur et chanteur de country américain (Kingsland, Arkansas, 1932-Nashville, Tennessee, 2003).

Fils d'une famille extrêmement pauvre de sept enfants, Johnny Cash ramasse le coton dans les champs, coupe du bois dans la forêt et travaille sur les voies de chemin de fer pour aider à faire bouillir la marmite. La famille suit le père, syndicaliste agricole, à Dyess (Arkansas), où elle doit affronter la terrible crue du Mississippi de 1937, qui inspirera plus tard au chanteur Five Feet High and Rising. Le premier drame de sa vie survient en 1947, lorsque meurt accidentellement Jack, son frère préféré. Très jeune, Johnny écoute Jimmie Rodgers et Gene Autry à la radio et chante, accompagné par sa mère à la guitare. Celle-ci l'encourage à persévérer. Après son service militaire, effectué en Allemagne jusqu'en 1954, il forme un premier groupe à Memphis, The Tennessee Two et signe, comme Elvis Presley, sur le label Sun. Ses premiers enregistrements, Hey Porter et Cry, Cry, Cry, en juin 1955, sont remarqués, et un premier tube arrive l'année suivante avec I Walk The Line, qui reste 43 semaines dans le Top 100. Cette chanson servira de bande-son, quinze ans plus tard, au film du même nom réalisé par John Frankenheimer. Toujours en 1955, il récidive avec There You Go puis Ballad Of A Teenage Queen en 1958. À cette époque, il compose également Folsom Prison Blues, qui deviendra un tube en 1968.

L'évidence de simplicité. Sa musique dépouillée, presque squelettique, sa voix de basse très « mâle », correspondent tout à fait à la demande de Sam Phillips, le patron de Sun, et constituent une approche totalement nouvelle du rockabilly. La rythmique très rock domine, précise et entraînante, ponctuée de solos de guitare électrique évidents par leur simplicité. En outre, Cash s'avère un excellent compositeur, nostalgique et émouvant, dont la poésie pleine de retenue évoque fréquemment les problèmes sociaux qu'il a bien connus.

Demandé aux quatre coins des États-Unis, il tourne inlassablement, trouvant l'énergie d'enchaîner près de 300 concerts par an grâce à une consommation effrénée d'amphétamines. Pendant plus de sept ans, il vit dans l'enfer de la drogue, annulant de nombreux concerts et multipliant les actes de délinquance, chambres d'hôtel détruites, incendie volontaire dans une réserve naturelle de Californie (une plaisanterie qui mobilise 400 pompiers et lui vaut une amende de 82 000 dollars). Après avoir quitté Nashville et séjourné en Californie, il se retrouve à New York, où il fait la connaissance de Bob Dylan. Une longue amitié commence entre les deux hommes (on remarque la voix de Cash sur l'album de Dylan, Nashville Skyline le temps d'un duo Girl From The North Country). En 1963, il est arrêté à la frontière mexicaine avec une guitare bourrée d'amphétamines. Au plus mal, la star passe une nuit en prison. Ring of Fire sera cependant un nouveau tube, suivi un an plus tard de Understand Your Man.

L'esprit « outlaw ». Divorcé de sa première épouse, avec qui il a eu quatre filles, dont Rosanne Cash, Johnny rencontre alors June Carter, fille d'une véritable dynastie country, The Carter Family, qui va l'aider à s'en sortir après avoir frôlé la mort par overdose à Toronto, en 1967. En 1968, remarié, désintoxiqué, il renoue avec ses premiers succès en enregistrant le célèbre album Johnny Cash At Folsom Prison, suivi, un an plus tard, de Johnny Cash At Saint Quentin. Le visage buriné par des années d'excès, il se crée, à partir des années 1970, une nouvelle image, entièrement vêtu de noir (d'ou son surnom de « Man in Black ») « pour porter, comme les pauvres, le deuil de la vie », affirme-t-il. Il véhicule également l'image du rebelle et du justicier converti à l'église baptiste. Au côté du célèbre prédicateur Billy Graham, il multiplie les apparitions publiques, attirant des foules considérables. Entre 1969 et 1971, son Johnny Cash Show sur la chaîne de télévision ABC lui donne l'occasion de faire connaître d'autres artistes comme Kenny Rodgers, Linda Ronstadt, Graham Nash, Joni Mitchell ou Kris Kristofferson. Il tourne également aux côtés de Kirk Douglas dans un western étrange, A Gunfight.

Sa méfiance vis-à-vis du show business country de Nashville en fait le parrain d'une nouvelle génération d'artistes, les « outlaws », où l'on retrouve notamment Kris Kristofferson et Waylon Jennings. Avec eux et Willie Nelson, Cash enregistre en 1985 un disque monument de la country, Highwayman.

Véritable légende vivante de la musique américaine avec ses sept grammy award, 130 chansons (parmi lesquelles Don't Take Your Guns To Town, Orange Blossom Special, Jackson, Flesh and Blood, Daddy Sang Bass, A Boy Named Sue) placées dans les charts country et 43 dans les charts pop, 5 disques d'or et 3 de platine, pour 55 millions de disques vendus de par le monde, Johnny Cash a traversé les années 1980 en alternant les disques traditionnels et les collaborations surprenantes, tel l'album Rockabilly Blues en 1980 avec son gendre, le bassiste de rock anglais Nick Lowe et Dave Edmunds. Dépassé en chiffres de vente par les jeunes artistes de la new hot country, il est remercié par Columbia en 1987 après vingt-cinq ans de collaboration, enregistre quelques albums chez Phonogram avant de réaliser en 1994 un disque magnifique et surprenant, American Recordings, totalement dépouillé, produit par Rick Rubin, spécialiste du rap et du hard-rock. Johnny Cash a également vendu plus de un million d'exemplaires de son livre autobiographique The Man in Black, paru en 1975. En 1980, il a été le plus jeune « élu » du Country Hall Of Fame.