En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aristide Briand

Homme politique français (Nantes 1862-Paris 1932).

Militant socialiste et syndicaliste, député de 1902 à sa mort, il rapporta en 1905 la loi de séparation des Églises et de l'État.

Il fut vingt-cinq fois ministre, dont dix-sept fois ministre des Affaires étrangères, à partir de 1906, et onze fois président du Conseil, à partir de 1909.

À l'intérieur, il se montra modéré et ménagea la droite. À l'extérieur, il marqua la diplomatie de la France entre 1925 et 1932, multipliant les occasions de fonder la paix en Europe, notamment par un rapprochement franco-allemand solide. Il attacha particulièrement son nom à la conférence générale de Locarno (octobre 1925), où il mit en honneur la notion de convention d'arbitrage et qui devait aboutir au pacte Briand-Kellogg (1928), par lequel 60 nations renonçaient à la guerre. (Prix Nobel de la paix 1926.)

Pour en savoir plus, voir les articles histoire de la France, IIIe République.