En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nnamdi Azikiwe

Homme d'État nigérian (Zungeru 1904-Enugu 1996), d'origine ibo.

D'origine ibo, il se rend aux États-Unis (1925) où il obtient un doctorat d'anthrophologie et de philosophie (1929). De retour au Nigeria (1935), il milite dans les organisations nationalistes et contribue, en 1944, à la fondation du NCNC (National Council of Nigeria and Cameroons, devenu National Council of Nigerian Citizens), dont il est d'abord secrétaire général puis président. Membre du Conseil législatif dans le district de Lagos (1947-1951), il défend les aspirations de son parti, la « nigérianisation » des cadres et le suffrage universel. Élu en 1951 à l'Assemblée du Nigeria occidental et chef de la minorité qui s'oppose à l'Action Group d'Obafemi Awolowo, Azikiwe est Premier ministre du Nigeria oriental de 1954 à 1959, puis président du Sénat fédéral (1960). Il joue alors un rôle de premier plan dans la campagne pour l'autonomie qui aboutit, le 1er octobre 1960, à l'octroi de l'indépendance du Nigeria au sein du Commonwealth. Au moment de l'indépendance de la Fédération (1963), il devient président de la nouvelle République. Il est déposé lors du coup d'État du général Johnson Aguyi-Ironsi, en janvier 1966. Partisan d'une République du Biafra, il présente, en 1969, un plan en quatorze points qui est rejeté par les deux camps. Candidat du Nigerian People's Party (parti qu'il a fondé), à l'élection présidentielle de 1979, il est battu par le candidat du National Party of Nigeria (NPN), Alhaji Shehu Shagari.