En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kofi Annan

Accord sur l'inspection des installations militaires iraquiennes par l'ONU, 1998
Accord sur l'inspection des installations militaires iraquiennes par l'ONU, 1998

Haut fonctionnaire international ghanéen (Kumasi 1938).

Entré dans l'Organisation des Nations unies en 1962, il est sous-secrétaire général (mars 1992-février 1993), puis secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix (mars 1993-décembre 1996). Représentant spécial du secrétaire général pour l'ex-Yougoslavie (novembre 1995-mars 1996), il supervise la transition de la FORPRONU à une force multinationale de mise en œuvre de la paix (IFOR) sous la direction de l'OTAN. Il reconnaît publiquement l'échec de l'ONU au Rwanda (et demande l'ouverture d'une commission d'enquête indépendante) ainsi qu'en Bosnie-Herzégovine.

Devenu secrétaire général de l'Organisation en janvier 1997, Kofi Annan poursuit le plan de réformes commencé un an plus tôt et s'efforce à plusieurs reprises de maintenir l'engagement de la communauté internationale en faveur de l'Afrique. En 1998, il lance notamment une tentative pour obtenir que l'Iraq respecte les résolutions du Conseil de sécurité et, en 1999, une action diplomatique pour organiser une réaction internationale à la violence au Timor oriental.

Décrivant comme une priorité personnelle la lutte contre l'épidémie du sida, Kofi Annan propose la création d'un fonds mondial sida et santé. Réélu le 29 juin 2001 pour un second mandat (2002-2007), il milite pour l'ingérence humanitaire et les oubliés de la mondialisation, avant d'obtenir, en 2001, conjointement à l'Organisation qu'il préside, le prix Nobel de la paix.

Nommé envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des États arabes pour la crise syrienne en février 2012, Kofi Annan met fin à sa mission avant l'expiration de son mandat le 31 août 2012.

Pour en savoir plus, voir l'article Organisation des Nations unies (ONU).