En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Odyssée

L’Odyssée, ou les voyages d’Ulysse
L’Odyssée, ou les voyages d’Ulysse

Poème épique grec en vingt-quatre chants, attribué à Homère, et qui se rattache, comme l'Iliade, au cycle de la guerre de Troie.

LITTÉRATURE

L'Odyssée est consacré au retour d'Ulysse qui, pendant dix ans, doit affronter de multiples dangers sur terre et sur mer avant de pouvoir rejoindre son royaume d'Ithaque.

De même que, dans l'Iliade, le poète avait concentré l'action de la guerre de Troie dans la crise de quatre jours provoquée par la colère d'Achille, de même, dans l'Odyssée, ce sont les derniers jours du voyage d'Ulysse qui constituent la partie centrale du poème, et les événements des dix années précédentes ne sont évoqués que par des retours en arrière.

Loin d'être linéaire, en effet, l'action de l'Odyssée présente une structure complexe. Il est possible de distinguer plusieurs parties dans cette épopée, ce qui a conduit certains à penser que divers auteurs avaient composé l'Odyssée (→ Homère).

1. Un poème en trois parties

1.1. La Télémachie (chants I-IV)

Télémaque – fils d'Ulysse –, sur les conseils d'Athéna, quitte Ithaque occupée par les prétendants de sa mère Pénélope et, pour avoir des nouvelles de son père, se rend successivement à Pylos chez le roi Nestor, puis à Sparte chez Ménélas.

1.2. Les récits d'Ulysse (chants V-XIII)

Cette partie rappelle la dernière navigation d'Ulysse, qui se décide à quitter la nymphe Calypso pour regagner Ithaque. Après dix-huit jours de navigation, il affronte une terrible tempête, envoyée par Poséidon, qui le jette sur la côte des Phéaciens. Nausicaa, la fille du roi du pays, trouve le naufragé et le ramène dans le palais de son père, qui accueille généreusement Ulysse. Au cours d'un banquet donné en son honneur, le héros entend un aède chanter les épisodes de la guerre de Troie. Incapable dans son émotion de dissimuler plus longtemps son identité, il avoue qu'il est Ulysse et se prépare à raconter ses aventures.

Les chants IX à XIII reprennent alors les voyages d'Ulysse depuis la fin de la guerre de Troie. Les pérégrinations du héros l'amènent successivement chez les Lotophages, les Cyclopes, les Lestrygons anthropophages, la magicienne Circé, qui transforme les compagnons d'Ulysse en cochons, aux Enfers, dans la mer des Sirènes, enfin chez la nymphe Calypso, qui le retient dans son île pendant sept ans.

1.3. La vengeance d'Ulysse (chants XIV-XXIV)

Après ce retour en arrière, l'action de l'Odyssée reprend : les chants XIV à XVI évoquent le retour d'Ulysse à Ithaque. Déguisé en mendiant, il se rend chez son porcher, le vieil Eumée, et retrouve Télémaque, de retour de Sparte. Le père et le fils se préparent alors à chasser d'Ithaque les prétendants.

Commence ainsi l'épisode final de l'Odyssée (chants XVII à XXIV) : toujours déguisé en mendiant, Ulysse arrive dans son palais où personne ne le reconnaît, hormis son chien et sa vieille nourrice Euryclée. Il subit les insultes des prétendants, mais, lorsque Pénélope feint de vouloir épouser celui qui sera capable de se servir de l'arc d'Ulysse, il se fait reconnaître, massacre les prétendants. L'épopée se conclut par les retrouvailles d'Ulysse et de Pénélope.

2. Un roman d'aventures

L'Odyssée se présente comme un roman d'aventures entraînant son héros dans des pays fabuleux. Les épisodes terrifiants succèdent aux péripéties merveilleuses, et Ulysse n'a que son intelligence et sa ruse pour échapper à la cruauté du Cyclope Polyphème ou aux séductions dangereuses de Circé. Ces contrées mystérieuses, dans lesquelles les historiens modernes ont reconnu différents pays de la Méditerranée, représentent en fait les étapes d'un voyage initiatique.

L'Odyssée est une épopée, non plus guerrière et héroïque comme l'Iliade, mais humaine. Il n'y a qu'un seul personnage, Ulysse, à la fois fidèle et inconstant, dont le caractère se trempe dans sa lutte contre l'adversité et les forces naturelles. La simplicité du récit, la variété et la vérité psychologique des personnages épisodiques mettent en relief cette aventure individuelle et éternelle.

ICONOGRAPHIE

Dès l'Antiquité, les épisodes du voyage d'Ulysse apparaissent sur les vases peints (Polyphème dévorant les compagnons d'Ulysse, hydrie tyrrhénienne, Louvre) et les peintures murales (l'Arrivée d'Ulysse chez les Lestrygons et l'Attaque des Lestrygons, Vatican). Depuis la Renaissance, les peintres occidentaux ont repris ces thèmes : Rubens (Ulysse dans l'île des Phéaciens, Florence), P. Tibaldi (scènes de l'Odyssée décorant le palais Poggi, à Rome), Turner (Ulysse se moquant de Polyphème, Londres).