En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

maison de Montmorency

Anne, duc de Montmorency
Anne, duc de Montmorency

Famille française.

Au début du xiiie siècle, elle se divisa en deux branches. La branche cadette des Montmorency-Laval se perpétua jusqu'au xixe siècle. La branche aînée (d'où se détachèrent au xve siècle deux rameaux établis aux Pays-Bas) s'éteignit en 1632 avec l'exécution du duc Henri II, dont les titres et les biens passèrent au prince de Condé, époux de sa sœur Charlotte. Le duché de Montmorency prit en 1689 le nom d'Enghien, fief des Condés. Les membres les plus connus de cette famille sont :

Matthieu II, baron de Montmorency (vers 1174-1230), qui s'illustra au siège de Château-Gaillard (1204) et à Bouvines (1214) ; il devint connétable de France en 1218.

Anne, duc de Montmorency (Chantilly 1493-Paris 1567). Compagnon de guerre et conseiller de François Ier, il devint connétable de France en 1537. Nommé duc et pair par Henri II, il le poussa à persécuter les protestants. Fait prisonnier à Saint-Quentin (1557), il négocia le traité du Cateau-Cambrésis (1559). Sous Charles IX, il s'allia avec François Ier de Guise, combattit les huguenots et fut mortellement blessé à Saint-Denis.

Pour en savoir plus, voir l'article guerres de Religion.

Henri Ier, comte de Damville, puis duc de Montmorency (Chantilly 1534-Agde 1614), fils cadet du précédent. Gouverneur du Languedoc, il y agit en souverain pendant les guerres de Religion. Chef du parti des Malcontents, il s'allia aux protestants. Henri IV le nomma connétable en 1593.

Henri II, duc de Montmorency (1595-Toulouse 1632), fils du précédent. Il succéda à son père comme gouverneur du Languedoc. Opposé à Richelieu, il souleva la province en 1632 avec l'appui de Gaston d'Orléans. Fait prisonnier à Castelnaudary, il fut condamné à mort et décapité (1632).