Identifiez-vous ou Créez un compte

genres et registres littéraires

[dossier]

Johann Heinrich Füssli, la Chanson des Nibelungen
Johann Heinrich Füssli, la Chanson des Nibelungen

Résumé du dossier

Dans la littérature prise au sens de production des écrivains, on distingue deux domaines, la prose et la poésie. Le second s’oppose doublement au premier : la poésie est le domaine du rythme, de l’image qui s’adresse au sentiment, du détour stylistique, quand la prose met en œuvre un langage sans règles précises, un discours rationnel. La poésie est assimilée au vers, du latin versus, « mouvement que fait la charrue au bout du sillon » ; la prose est, à l’inverse, le langage tourné vers l’avant, prorsus, « ligne droite ». La poésie s’impose une double contrainte par rapport à la prose : recherche d’un sens qui dépasse les catégories de l’intelligible et raffinement de l’expression qui constitue un écart de plus en plus grand avec le langage utilitaire. Ces oppositions ne sont pas universelles : la Bible ignore la distinction entre prose et poésie, et ne connaît que celle du parlé et du chanté ; la pratique da la « prose poétique » (Rousseau, Chateaubriand) et celle du poème en prose (Baudelaire, Rimbaud) entre autres ont fait éclater les formes traditionnelles. Aussi les formes et genres littéraires existants (roman, nouvelle, élégie, épopée, fable, correspondance, tragédie, farce, etc.) relèvent-ils tantôt d’un champ, tantôt de l’autre, tantôt des deux.