En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bénédictin

(de Benedictus, nom latin de saint Benoît)

Religieux, religieuse de l'ordre de Saint-Benoît.

L'institution du monachisme bénédictin remonte à la fondation de l'abbaye du Mont-Cassin et à la première rédaction de la règle de saint Benoît, en 529. La règle bénédictine, basée sur un grand équilibre humain et sur l'autorité paternelle de l'abbé, se propagea rapidement. Les missionnaires envoyés par saint Grégoire le Grand la firent connaître en Angleterre et en Allemagne. L'ordre joua, au Moyen Âge, un rôle considérable : ses abbayes, souvent très riches, furent à la fois des centres de vie religieuse, des foyers de charité et de culture et de vraies puissances politiques ; mais cette puissance et cette richesse les rendirent vulnérables ; la réforme de Cluny au xe s. et celle de Cîteaux au xie s. sauvèrent l'idéal bénédictin. Au xviie s., d'autres réformes intervinrent, notamment, en France, celle de Saint-Maur (mauristes), favorable au renouveau de l'érudition. La Révolution française fit disparaître en France l'ordre de Saint-Benoît : mais il se reconstitua, dès 1833, grâce à dom Guéranger, à Solesmes, chef de la congrégation de France (23 monastères actuellement). L'ordre bénédictin dans le monde compte une vingtaine de congrégations totalisant 440 monastères masculins et 10 000 moines, 800 monastères féminins et 20 000 moniales.