En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

accrétion

(latin médiéval accretio, action d'augmenter)

Disque protoplanétaire
Disque protoplanétaire

Capture de matière par un astre sous l'effet de la gravitation.

ASTROPHYSIQUE

L'accrétion dans l'Univers

L'accrétion est l'un des phénomènes fondamentaux à l'œuvre dans l'Univers. C'est vraisemblablement par ce processus que se sont formées les planètes du Système solaire et, plus généralement, que doivent se former des planètes dans le disque de matière qui entoure les étoiles naissantes.

Dans les étoiles doubles dont les deux composantes sont suffisamment proches l'une de l'autre, un transfert de matière s'établit de la moins massive vers la plus massive ; lorsque cette dernière est une naine blanche, une étoile à neutrons ou un trou noir, elle s'entoure d'un disque d'accrétion dans lequel tourbillonne la matière arrachée à sa compagne : cette matière s'échauffe et constitue une source de rayonnement X qui signale la présence de l'objet compact responsable du processus. Enfin, c'est l'accrétion de la matière de nombreuses étoiles par des trous noirs de très grande masse qui serait à l'origine de la fantastique énergie libérée par les quasars et les noyaux actifs de galaxies.

La formation de la Terre par accrétion

Notre planète s’est formée par accrétion d’astéroïdes lors de la genèse du Système solaire il y a 4,6 milliards d’années. Cette formation de la Terre par accrétion s’est terminée en moins de 50 millions d'années. La Lune se serait formée par un impact géant qui aurait arraché et satellisé une partie de la Terre en formation.

La surface de notre planète s'est refroidie pour former une croûte solide. La vapeur d’eau, issue du dégazage des météorites tombées sur Terre, se condense. La pluie accélère son refroidissement et forme les océans. Vers 3,8 milliards d'années, des traces indirectes de vie sont décelées.