En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

naine

Étoile ou galaxie naine.

Les naines blanches

Une naine blanche est une étoile extrêmement dense, peu lumineuse, d'un rayon de l'ordre de celui de la Terre, ultime stade d'évolution des étoiles peu massives.

Une étoile de la masse du Soleil se transforme, à la fin de sa vie, en une naine blanche ayant à peu près la taille de la Terre. Typiquement, une naine blanche a une température superficielle voisine de 10 000 K, un diamètre de 10 000 km environ et une masse volumique moyenne de l'ordre de 1 t/cm3. Sa matière, extrêmement comprimée, est dégénérée et formée d'un gaz d'électrons libres. Lorsqu'une naine blanche est l'une des deux composantes d'un système de deux étoiles (système binaire ou étoile double) très rapprochées et dont l'autre composante est une étoile géante, il s'établit un transfert de matière de la géante vers la naine blanche, à l'origine du phénomène de nova.

Les naines brunes

Une naine brune est un astre hypothétique de masse comprise entre 0,012 fois et 0,08 fois celle du Soleil, et dont les propriétés seraient intermédiaires entre celles d'une grosse planète et celles d'une petite étoile.

Astres intermédiaires entre les étoiles et les planètes, les naines brunes ont une masse comprise entre 13 et 75 fois celle de Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire. On pense qu'elles se forment comme les étoiles, par l'effondrement gravitationnel de concentrations de gaz froid et de poussières, au sein de nuages moléculaires denses (nébuleuse). Mais leur faible masse interdit l'amorçage en leur sein de réactions de fusion thermonucléaire. Hormis une brève période durant laquelle elles « brûlent » un peu d'hélium, elles se refroidissent donc inexorablement en devenant de plus en plus sombres. Leur faible luminosité les rend presque indétectables aux longueurs d'onde du rayonnement visible, et leur mise en évidence (notamment comme compagnons d'étoiles proches du Système solaire) s'effectue surtout dans l'infrarouge. La première a été détectée en 1995. L'un des procédés utilisés pour leur détection se fonde sur l'effet de microlentille gravitationnelle qu'elles doivent provoquer sur des étoiles plus lointaines situées dans une direction très voisine. Les naines brunes pourraient représenter l'une des composantes de la matière noire baryonique de l'Univers.