En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

quasar

(abréviation de l'américain QUAsi Stellar Astronomical Radiosource)

Astre d'apparence stellaire et de très grande luminosité, dont le spectre présente un fort décalage vers le rouge.

Les quasars ont été découverts en 1960. Interprété comme un effet Doppler-Fizeau, dans le cadre de l'expansion de l'Univers, le décalage vers le rouge de leur spectre implique qu'ils sont situés à de grandes distances. On montre alors que ces astres sont beaucoup plus petits que les galaxies (diamètre environ 100 fois plus faible) mais bien plus lumineux (de 100 à 1 000 fois plus). Les quasars manifestent une variabilité complexe dans les domaines optique et radio. Les fluctuations peuvent aller de quelques jours à quelques années. Il semble que les quasars forment le noyau visible de galaxies actives situées très loin de nous. Cette hypothèse est confortée par l'observation, autour de certains quasars, d'une faible nébulosité diffuse. Celle-ci serait le disque d'une galaxie sous-jacente dont le quasar constituerait le noyau devenu lumineux au cours d'une phase particulière de l'évolution de la galaxie. Du fait de leur grand éloignement, les quasars représentent une source d'informations précieuse sur le passé reculé de l'Univers. L'origine de leur fantastique énergie est attribuée au rayonnement émis par du gaz tombant sur un trou noir de très grande masse (de l'ordre de 100 millions de fois celle du Soleil) situé en leur centre. Certains quasars présentent des jets de matière animés de vitesses en apparence supérieures à celle de la lumière (vitesses superluminiques) : ce phénomène peut s'expliquer géométriquement.

La théorie de la relativité générale prévoit que la lumière doit être affectée lors de la traversée d'un champ de gravitation intense et qu'elle subit, en particulier, des effets de déflexion et d'amplification. Les concentrations de masse dans l'Univers peuvent donc agir comme des lentilles, appelées « lentilles gravitationnelles ». Ce phénomène est illustré par certains quasars, découverts depuis 1979, dont on observe plusieurs images (mirage gravitationnel), parce que leur lumière est courbée par le champ gravitationnel de galaxies plus proches situées dans la même direction.