En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

traité de Troyes (21 mai 1420)

Reddition de Troyes
Reddition de Troyes

Traité conclu entre les rois de France et d'Angleterre, Charles VI et Henri V.

Le meurtre de Jean sans Peur, en septembre 1419, par les partisans du jeune dauphin Charles (futur Charles VII), jette le nouveau duc de Bourgogne dans l'alliance avec l'Angleterre. Henri V est dès lors en mesure d'imposer, avec la complicité de la reine Isabeau de Bavière, la signature du traité au roi Charles VI. Le Dauphin y est déshérité au profit du roi d'Angleterre, qui épouse Catherine de France, fille de Charles VI et belle-sœur de Philippe le Bon. En attendant la mort de Charles VI, qui garde son titre royal en viager, Henri V et le duc de Bourgogne doivent exercer conjointement le gouvernement du royaume. Ainsi est préparée, au profit de Lancastre, une union qui doit être perpétuelle entre les couronnes de France et d'Angleterre.

Au lendemain même du « honteux traité de Troyes », le Dauphin le déclare nul, tandis que des légistes de son entourage élaborent la théorie de l'indisponibilité de la Couronne de France qui deviendra loi fondamentale du royaume. S'étant assuré le soutien de toute la partie du royaume située au nord de la Loire, le Dauphin effacera les conséquences immédiates du traité de Troyes en se faisant sacrer à Reims sous le nom de Charles VII (1429) et en signant le traité franco-bourguignon d'Arras (1435). Mais les rois d'Angleterre porteront le titre de rois de France jusqu'au traité d'Amiens (1802).

Pour en savoir plus, voir les articles Bourgogne, guerre de Cent Ans.