En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lancastre

Famille anglaise titulaire du comté, puis duché de Lancastre.

Edmond Crouchback (« le Bossu ») [Londres 1245-Bayonne 1296], deuxième fils d'Henri III, qui le crée comte de Lancastre en 1267. Il a été investi, en 1254, du royaume de Sicile, mais ses demandes d'argent sont à l'origine de la guerre des barons et des provisions d'Oxford.

Thomas (vers 1277-Pontefract 1322), comte de Lancastre (1298-1322), fils aîné du précédent. Son mariage avec la dernière héritière des Lacy lui apporte de nombreux « honneurs ». Chef de l'opposition baroniale à l'arbitraire d'Édouard II (1312), le désastre de Bannockburn (1314) soumet le roi à ses exigences. Mais, médiocre politique, il perd du terrain au profit des modérés comme Pembroke. Lorsqu'une nouvelle révolte éclate en 1321, Lancastre y participe activement. La mésentente des factions permet au roi de les vaincre successivement et Lancastre, capturé en mars 1322), est exécuté.

Jean de Gand (John of Gaunt) [Gand 1340-Londres 1399], duc de Lancastre (1362-1399), quatrième fils d'Édouard III. Il épouse successivement Blanche de Lancastre (1359), dont il a un fils, le futur Henri IV, Constance de Castille (1371), enfin sa maîtresse, Catherine Swynford (1396), dont il a eu plusieurs enfants légitimés sous le nom de Beaufort. Courageux, mais général incapable, son intervention dans la guerre de Cent Ans, à partir de 1370, ne sera pas heureuse ; d'autre part, son mariage castillan l'attira dangereusement dans les affaires espagnoles. Son père étant devenu sénile et son frère aîné gravement malade, c'est lui qui gouverne pratiquement l'Angleterre pendant les dernières années du règne d'Édouard III, plaçant aux principaux offices ses courtisans, des hommes corrompus et rapaces. Une réaction nationale balaie ce régime à l'avènement de Richard II, mais le duc exercera une influence modératrice sur les factions aristocratiques pendant le règne de son neveu.

Henri III, duc de Lancastre, fils du précédent, devient roi en 1399 sous le nom de Henri IV.

Jean de Lancastre, troisième fils d'Henri IV → Bedford .

Édouard de Lancastre (1453-1471), prince de Galles, fils unique d'Henri VI. Jeté dans son enfance dans la guerre des Deux-Roses, il est fait prisonnier à Tewkesbury et exécuté après la bataille. Avec lui s'éteignit la lignée directe des Lancastres.

Pour en savoir plus, voir les articles Angleterre, Grande-Bretagne : histoire.