En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

première Restauration

Le retour imprévu de Napoléon et le départ précipité de Louis XVIII en mars 1815
Le retour imprévu de Napoléon et le départ précipité de Louis XVIII en mars 1815

Première période du règne de Louis XVIII, entre la chute de l'Empire et le retour de Napoléon de l'île d'Elbe (avril-mai 1814-mars 1815).

À l'instigation de Talleyrand, le sénat impérial appelle au trône Louis XVIII le 6 avril. Le roi, arrivé d'Angleterre, promet une monarchie constitutionnelle (déclaration de Saint-Ouen, 2 mai). Il constitue un ministère comportant à la fois d'anciens bonapartistes et des royalistes. Il signe avec les alliés le traité de Paris (30 mai), qui ramène la France à ses frontières de 1792, et octroie la Charte constitutionnelle (4 juin).

Le régime est d'abord accepté par la population, lasse de la conscription et de la fiscalité impériales, et par la bourgeoisie, désireuse de paix et d'ordre. Certaines mesures, toutefois, le rendent rapidement impopulaire : licenciement d'officiers mis en demi-solde, retour à l'emploi de formules anachroniques et au drapeau blanc. Ces conditions sont favorables au retour de Napoléon, qui débarque le 1er mars 1815 et arrive à Paris le 20, tandis que Louis XVIII se réfugie à Gand.

Pour en savoir plus, voir les articles les Cent-Jours, Louis XVIII.