En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ouïgours ou Ouïghours ou Uighurs

Peuple turc mentionné dans les sources chinoises dès le iiie s.

Les Ouïgours remplacent les Tujue à la tête de l'empire de Mongolie (de 745 environ à 840) jusqu'à l'invasion des Kirghiz, qui prennent leur capitale Kara-Balghasun (Ordu Balig). Une partie d'entre eux s'établit alors dans le Tian Shan et dans les bassins du Tarim et de Tourfan, où ils développent jusqu'au xiiie s. leur culture manichéenne, bouddhique ou nestorienne. D’abord vassaux des Kara Kitay, ils se placent sous la protection de Gengis Khān (1209). Les Mongols leur empruntent leur alphabet, leur science et leurs élites.

Islamisés entre le xive  s. et le xviie s., les Ouïgours du bassin du Tarim sont annexés à l’Empire chinois en 1759, mais plusieurs révoltes éclatent (1861-1878) et la conquête définitive n'aura lieu qu'en 1884, sous la dynastie mandchoue des Qing. Certains Ouïgours s’établissent, avec les Kazakhs, dans la République du Turkestan oriental (fondée en 1944). En 1962, une minorité se réfugie dans le Kazakhstan, tandis que la majorité (environ 7,5 millions) reste dans le Xinjiang qui, après la prise du pouvoir par les communistes en 1949, deviendra la Région autonome ouïgoure du Xinjiang (après 1955). Les Ouïgours sont également représentés dans les États issus de l'URSS et sont, pour la plupart, sunnites de rite hānafite.

Pour en savoir plus, voir les articles histoire de la Chine, Mongols, Région autonome ouïgoure du Xinjiang.