En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

accords de Locarno (5-16 octobre 1925)

Aristide Briand, Louis Loucheur et Paul Painlevé
Aristide Briand, Louis Loucheur et Paul Painlevé

Accords signés à l'issue d'une conférence entre Aristide Briand, Arthur Chamberlain, Mussolini, Gustav Stresemann, Émile Vandervelde.

Les accords comportaient :
– la reconnaissance mutuelle des frontières et le maintien de leur statu quo, entre la France, la Belgique et l'Allemagne sous la garantie de l'Italie et de l'Angleterre,
– le recours aux armes en cas d'invasion par l'Allemagne de la zone rhénane démilitarisée,
– l'arbitrage obligatoire entre l'Allemagne, la France, la Belgique, la Pologne, la Tchécoslovaquie.

Streseman subordonnait son acception à l'évacuation de la zone de Cologne et, sur la promesse d'un siège permanent à la Société des Nations (SDN), fit ratifier les accords par le Reichstag (novembre 1925).

L'Allemagne s'engageait à ne pas violer les frontières de la Pologne et de la Tchécoslovaquie, mais refusait de les reconnaître.

En envahissant la zone rhénane démilitarisée (7 mars 1936), Hitler rendit vains les accords de Locarno.

Pour en savoir plus, voir les articles IIIe République, Rhénanie.