En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guerre folle (1485-1488)

Révolte des grands féodaux pendant la régence d'Anne de France (ou de Beaujeu).

En 1485, une ligue unit à Louis II d'Orléans, héritier présomptif du trône, qui avait été écarté du conseil de régence, et à son entourage de féodaux agités Maximilien, duc d'Autriche, Richard III, roi d'Angleterre, François II, duc de Bretagne, et le comte de Foix. Son but avoué était de protester contre la sujétion dans laquelle les Beaujeu tenaient le jeune roi et contre le taux excessif des impôts. La ligue réclamait la réunion des états généraux, mais elle fut dissoute avec la mort de Richard III.

Elle ressuscita en 1486, par crainte d'une éventuelle réunion de la Bretagne au domaine royal, mais la mésentente des coalisés facilita la tâche des Beaujeu. Maximilien, devenu roi des Romains, Louis d'Orléans et Alain d'Albret prétendaient chacun épouser Anne, fille aînée et héritière de François II. L'or des Beaujeu détourna de la ligue les seigneurs bretons, tandis que leur diplomatie soulevait les Flamands contre Maximilien. La Guerre folle s'acheva par la déroute de François II et de Louis d'Orléans à Saint-Aubin-du-Cormier (27 juillet 1488).

Pour en savoir plus, voir l'article Valois.