En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

FGDS

sigle de Fédération de la gauche démocrate et socialiste

Organisation politique française regroupant, de 1965 à 1968, la majorité des partis et des clubs de la gauche non communiste.

La FGDS est constituée, le 10 septembre 1965, par le parti socialiste SFIO, l'Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR), des radicaux, des petits clubs, dont la Convention des institutions républicaines (CIR), et présidée par François Mitterrand, membre de la CIR.

Dès le mois de mai 1966, la FGDS constitue un « contre-gouvernement » sous la direction de François Mitterrand. Aux élections législatives de mars 1967, elle obtient au premier tour 18,8 % des suffrages exprimés et opère au second tour des désistements mutuels avec le PCF et le PSU, désistements qui permettent à la gauche de progresser fortement. Son président tente de la faire évoluer de la forme confédérale à la forme fédérale avec pour but la constitution d'un parti démocrate-socialiste.

Le principe d'une fusion des organisations constitutives est accepté en janvier 1968, mais le recul de la gauche aux élections de juin (16,5 % pour la FGDS) provoque la dissociation de la FGDS. Le 7 novembre 1968, François Mitterrand démissionne de son poste de président de la FGDS, et celle-ci disparaît.

Pour en savoir plus, voir l'article Ve République.