En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

énergie fossile

Torches de brûlage de puits de pétrole
Torches de brûlage de puits de pétrole

Énergie issue de la combustion de matière organique fossilisée et contenue dans le sous-sol terrestre.

1. Les différentes sources d'énergie fossile

Les énergies fossiles font partie des énergies non renouvelables (qui regroupent également les énergies dites fissiles). Les principales sources d’énergies fossiles sont le charbon, le pétrole et le gaz naturel Ces ressources sont dites conventionnelles, par opposition aux combustibles fossiles dits non conventionnels, qui, eux, ne se présentent pas sous leur forme courante et qui sont présents dans des gisements difficiles d’accès (gaz de schiste, sables bitumineux, schistes bitumineux, etc.)..

Elles sont présentes en quantité limitée et ne sont pas renouvelables à l’échelle de temps humaine (leur formation nécessite des dizaines de millions d’années). Leur consommation intensive soulève deux problèmes majeurs pour les sociétés du xxie s. : une crise énergétique liée à l’épuisement des gisements, et une crise climatique liée au dégagement excessif de gaz à effet de serre produits par leur combustion.

2. Conversion énergétique des gisements fossiles

Les gisements de charbon, de pétrole, de gaz naturel ou d'uranium présentent l'avantage de constituer des stocks d'énergie. Dans les centrales thermiques, leur combustion dégage une chaleur considérable par rapport à leur encombrement.

La combustion du charbon (C + O2 → CO2) – qui, historiquement, supplanta le bois, devenu rare au xviiie s. – est une solution énergétique rentable.

Le pétrole, selon le même principe, produit également de la chaleur ; mais cette ressource est généralement réservée pour l'industrie chimique, qui met en œuvre de très nombreuses transformations en d'autres produits commercialisables).

Le gaz naturel, généralement constitué de méthane, est aussi un excellent combustible : CH4 + 2O2 → CO2 + 2 H2O.

Dans tous les cas, la chaleur produite est ensuite transformée en électricité grâce au principe du cycle à vapeur.

3. Énergies fossiles et environnement

La combustion du charbon, du pétrole et du gaz naturelle est très polluante. Elle dégage d’une part des polluants atmosphériques nocifs pour la santé et l’environnement (monoxyde de carbone, oxydes d’azote, plomb, poussières, particules, métaux lourds et, secondairement, ozone, péroxy-acyl-nitrates [PAN], nitrates, sulfates), d’autre part du dioxyde de carbone (CO2), l’un des principaux gaz à effet de serre. Ainsi l’utilisation de combustibles fossiles est-elle l’une des principales causes du réchauffement climatique.

→ pollution

4. Consommation et crises

Depuis le xixe s., l'accélération de la croissance démographique de l'humanité et le développement industriel se traduisent par une formidable progression de la production et de la consommation d'énergies fossiles. Or, cette augmentation de la demande et de l'utilisation provoque une crise sans précédent. Aux problèmes de la gestion des ressources et de l'approvisionnement énergétique s'ajoutent ceux de l'impact de la consommation mondiale sur l'environnement et le climat.

En constante augmentation, la consommation mondiale d'énergie s'accélère sous l'effet de la mutation économique des grands pays asiatiques, notamment la Chine et l'Inde, tandis que les pays d'Europe et d'Amérique du Nord demeurent les plus gros consommateurs. La consommation mondiale annuelle d'énergie primaire est de l'ordre de 10 milliards de tonnes d'équivalent pétrole (tep). Les énergies fossiles fournissent près de 80 % de cette consommation totale.

Voir aussi l'article énergies renouvelables.