En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Krajina

Régions de Croatie et de Bosnie-Herzégovine à fort peuplement serbe, correspondant aux anciens confins militaires organisés par l'Autriche pour protéger la frontière contre les Turcs.

HISTOIRE

Sous la domination autrichienne, ont été organisés les confins militaires (Vojina Krajina, en allemand Militärgrenze), peuplés de paysans-soldats, souvent serbes, qui défendaient la frontière contre les Turcs. Ils sont passés sous administration civile en 1881. Ces confins étaient organisés en différents secteurs, telles la Karlovačka Krajina (Krajina de Karlovac) ou la Slavonska Krajina (Krajina de Slavonie).

Les régions de Croatie et de Bosnie-Herzégovine peuplées majoritairement de Serbes ont gardé l'appellation de Krajina. Depuis l'instauration d'un pouvoir favorable à l'indépendance croate à Zagreb (1990), les Serbes de Krajina revendiquent la création d'une république autonome serbe dans cette région. Ils proclament une région autonome serbe de Krajina qui décide de s'unir à la Serbie (avril 1991). Après la proclamation d'indépendance de la Croatie (juin), ils s'insurgent contre le pouvoir croate, et la région passe sous le contrôle de l'armée fédérale yougoslave et des milices serbes. En décembre, ils proclament unilatéralement la République serbe de Krajina.

En 1992, la région est placée sous la protection de la force d'interposition de l'ONU (Forpronu) mais, au début de 1993, les Croates lancent une nouvelle offensive pour tenter de restaurer leur autorité sur cette partie de leur territoire. De leur côté, les Serbes de Krajina, après avoir voté massivement en juin 1993 en faveur d'une « union avec d'autres États serbes », s'efforcent de consolider la légitimité de leur république en organisant (décembre 1993-janvier 1994) des élections législatives et présidentielle. En mars 1994, un accord de cessez-le-feu est conclu entre Croates et Serbes de Krajina, qui entre en vigueur au début d'avril. Mais, en août 1995, au terme d'une offensive-éclair –  l'opération « Tempête » (« Oluja ») –, l'armée croate commandée par le général Ante Gotovina reprend le contrôle de l'ensemble de la Krajina. Cette reconquête est suivie d'un exode massif de populations serbes : plus de 300 000 réfugiés quittent la Krajina pour la Serbie.

Pour en savoir plus, voir les articles Croatie, Serbie, Yougoslavie.