En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec compte

 compte

nom masculin

(bas latin computus, du latin classique computare, compter)



  • À bon compte,

    à un prix avantageux ; sans beaucoup de mal.
  • À ce compte-là,

    dans ces conditions, d'après ce raisonnement.
  • Familier.

    Avoir son compte,

    avoir été malmené, tué ; être épuisé ; être ivre.
  • Avoir son compte de quelque chose,

    en avoir une quantité suffisante ou exagérée.
  • Comment fait-il son compte pour,

    interroge sur les raisons qui amènent quelqu'un à faire une erreur, à commettre une maladresse ou un acte regrettable.
  • Compte tenu de,

    eu égard à, en considération de : Compte tenu de son jeune âge, c'est un véritable exploit.
  • De compte à demi,

    en partageant les bénéfices et les pertes, les avantages et les inconvénients.
  • Demander des comptes à quelqu'un,

    lui demander des explications, l'inviter à se justifier.
  • Demander son compte,

    se faire régler son salaire et quitter son emploi.
  • Devoir des comptes à quelqu'un,

    devoir se justifier à ses yeux.
  • Donner son compte à quelqu'un,

    lui payer son salaire et le congédier.
  • En fin de compte, au bout du compte, tout compte fait,

    tout bien considéré, pour conclure.
  • Être en compte avec quelqu'un,

    être dans la situation mutuelle de créancier et de débiteur.
  • Être loin du compte,

    se tromper de beaucoup sur l'évaluation d'une quantité ; être éloigné de la vérité.
  • Être, se mettre, travailler à son compte,

    travailler pour soi, ne pas dépendre d'un employeur.
  • Faire bon compte,

    donner largement la quantité de marchandises vendue.
  • Faire le compte de quelque chose,

    faire le calcul, le bilan ; comparer les avantages et les inconvénients.
  • Faire les (ses) comptes,

    calculer ses dépenses et ses recettes, l'actif et le passif.
  • Mettre quelque chose sur le compte de quelqu'un, de quelque chose,

    l'en rendre responsable.
  • Ne pas demander son compte,

    ne rien demander et partir, s'esquiver, fuir une situation délicate.
  • Pour le compte de,

    à  son profit, en son nom.
  • Pour mon compte,

    en ce qui me concerne, selon moi.
  • Prendre quelque chose à son compte,

    en assumer la charge, la responsabilité.
  • Prendre quelque chose en compte,

    le considérer comme lui revenant, le prendre en considération dans une action, une affaire.
  • Prendre un jour à son compte,

    prendre un jour de congé sans être rémunéré.
  • Recevoir son compte,

    être payé ou être congédié.
  • Règlement de compte(s),

    action de régler un différend par la violence, et, familièrement, vengeance.
  • Régler ses comptes,

    régler un différend.
  • Familier.

    Régler son compte à quelqu'un,

    lui faire un mauvais parti pour satisfaire sa vengeance.
  • Régler un compte,

    s'acquitter ; mettre au net une situation ; (familier) se venger.
  • Rendre compte de quelque chose,

    le rapporter, l'analyser, en faire un compte-rendu, le justifier.
  • Rendre des comptes à quelqu'un,

    s'expliquer, se justifier auprès de quelqu'un.
  • Familier.

    S'en tirer à bon compte,

    sans subir trop de dommages.
  • Se rendre compte de quelque chose,

    apprécier par soi-même ; avoir une notion nette, comprendre.
  • Son compte est bon,

    il n'a plus rien de bon à espérer, il est perdu.
  • Sur le compte de quelqu'un,

    à son sujet.
  • Tenir compte de quelque chose,

    le prendre en considération : Il faut tenir compte de la conjoncture économique.
  • Trouver son compte à quelque chose,

    y trouver son avantage.
  • Familier.

    Tu te rends compte !, Vous vous rendez compte !,

    souligne l'importance, l'intérêt d'un fait.
Banque
  • Compte de dépôt et compte de chèques,

    compte qui est ouvert par un banquier à un client, alimenté par les dépôts du titulaire et dont les retraits s'effectuent généralement par le tirage de chèques et par carte bancaire (ou carte de crédit).
  • Compte joint,

    compte collectif, où chaque titulaire a qualité pour faire fonctionner seul le compte sans procuration.
Comptabilité
  • Compte de bilan ou de situation,

    compte dont le solde, repris au bilan, mesure un état des ressources et des emplois de valeurs à la fin d'un exercice.
  • Compte de gestion, de flux, ou d'opérations,

    compte dont le solde mesure le mouvement des valeurs durant l'exercice, c'est-à-dire les variations d'emplois et de ressources de la période.
  • Compte de résultat,

    compte synthétique qui fait ressortir les pertes ou profits engendrés par l'ensemble des opérations d'exploitation, financières ou exceptionnelles que l'entreprise a réalisées au cours d'un exercice.
  • Compte d'ordre,

    compte fonctionnant à côté d'un autre compte, pour enregistrer des opérations qui n'ont pas encore été liquidées. (Les comptes d'ordre figurent pour un montant égal, tant à l'actif qu'au passif.)
Droit
  • Compte de tutelle,

    compte rendu de sa gestion par le tuteur à sa sortie de charge.
  • Compte-épargne temps,

    mesure prévue par convention ou accord collectif et qui permet aux salariés d'accumuler des droits à congé rémunérés. (Cette épargne en temps peut être alimentée notamment par la conversion de primes en temps libre rémunéré.)
  • Contrat à compte d'auteur,

    contrat par lequel l'auteur ou ses ayants droit versent à l'éditeur une rémunération forfaitaire, à charge pour ce dernier de fabriquer les exemplaires de l'œuvre et d'en assurer la publication et la diffusion.
  • Contrat de compte à demi,

    contrat par lequel l'éditeur et l'auteur conviennent de partager les bénéfices et pertes d'exploitation, à charge pour l'éditeur d'assumer seul les frais de fabrication, de publication et de diffusion de l'œuvre.
  • Reddition de comptes,

    production, aux fins de vérification, d'un état de la recette et de la dépense des biens que l'on a administrés pour autrui.
Économie
  • Monnaie de compte,

    unité conventionnelle qui sert à exprimer le montant des transactions mais qui n'est pas nécessairement représentée par une monnaie circulant effectivement.
Finances
  • Chambre régionale des comptes,

    organe juridictionnel créé dans chaque Région par la loi de 1982 sur la décentralisation, et chargé de la tutelle financière des collectivités décentralisées.
  • Compte administratif,

    compte retraçant, pour un exercice donné, les recettes et les dépenses ordonnées par les ordonnateurs. (Il est présenté chaque année par l'autorité exécutive à l'autorité délibérante des collectivités locales ou des établissements publics.)
  • Compte courant du Trésor,

    compte ouvert par le Trésor dans ses livres au profit d'organismes financiers qui y laissent leurs fonds disponibles.
  • Compte de gestion, ou compte deniers,

    compte retraçant en recettes et dépenses les mouvements de fonds affectant la caisse des comptables.
  • Comptes de la nation,

    annexe du projet de loi de finances de l'année, retraçant les données de l'activité économique nationale au cours des années précédentes.
  • Comptes spéciaux du Trésor,

    compte retraçant les opérations provisoires effectuées par le Trésor et figurant dans la loi de finances. (On distingue les comptes d'affectation spéciale financés par des ressources propres, les comptes de commerce, les comptes de règlement avec les gouvernements étrangers, les comptes d'opérations monétaires, les comptes d'avances et les comptes de prêts.)

Le Petit Larousse 2017 sur iPhone

  • Plus de 63 000 mots et 28 000 noms propres
  • 2 000 photos, dessins, cartes
  • Les célèbres pages roses
  • Une aide aux jeux de lettres
  • Le jeu du dictionnaire pour s’amuser à retrouver la bonne définition d’un mot.
  • 9 000 citations d’auteurs français et étrangers
  • 6 000 articles pratiques pour déjouer les pièges de la langue

Télécharger sur l'AppStore pour 9,99 €

Cette application est universelle, une fois achetée, vous pouvez l'installer sur votre iPhone, iPod Touch ou iPad sans frais supplémentaires pour une interface adaptée à chaque appareil. Cette application s’installe complètement et ne nécessite aucune connexion Internet (sauf pour les sons).

Apple, le logo Apple, iPad, iPhone, iPod, iTunes sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États­Unis et dans d’autres pays.