Liban

en arabe Lubnān

Nom officiel : République libanaise

Carton de situation - Liban
Drapeau du Liban
Drapeau du Liban

État d'Asie occidentale, faisant partie du Moyen-Orient, le Liban est ouvert sur la mer Méditerranée à l'ouest ; entouré au nord et à l'est par la Syrie, il partage au sud une frontière avec Israël.

  • Superficie : 10 400 km2
  • Nombre d'habitants : 4 822 000 (estimation pour 2013)
  • Nom des habitants : Libanais
  • Capitale : Beyrouth
  • Langue : arabe
  • Monnaie : livre libanaise
  • Chef de l'État : Michel Aoun
  • Chef du gouvernement : Saad Hariri
  • Nature de l'État : république à régime parlementaire
  • Constitution :
    • Adoption : 23 mai 1926
    • Révisions : octobre 1927, mai et octobre 1929, janvier 1947, août 1990, octobre 1995
Pour en savoir plus : institutions du Liban

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU LIBAN

Le territoire est dominé par les massifs calcaires du mont Liban (dont les versants portent du blé, de la vigne, des arbres fruitiers et des oliviers) et de l'Anti-Liban, qui encadrent la dépression aride de la Beqaa. A l'Ouest, une plaine littorale étroite et discontinue, bordée de plateaux étagés et intensément mise en valeur, concentre la majeure partie de la population. Le climat, doux et humide sur la côte, devient plus rude et plus sec vers l'intérieur.

Plus de 60 % de la population musulmane (chiites et sunnites surtout, Druzes). La communauté chrétienne est dominée par les maronites (environ un quart de la population), les Arméniens, les Grecs orthodoxes et les Grecs catholiques. Ces populations se regroupent selon leur appartenance communautaire depuis les migrations forcées de la guerre civile. La population est majoritairement urbaine et se concentre dans les zones côtières.

L'agriculture domine avec des cultures s'étageant selon l'altitude : agrumes, bananiers et arachides, oliviers et céréales (blé), tabac, pommiers, cerisiers et vigne. Les activités économiques, fondées sur des échanges et une activité de place financière, ruinée par une longue guerre civile ponctuée d'interventions étrangères, est en voie de reconstruction. Cependant, depuis 2012, le pays est exposé au contrecoups de la crise syrienne : afflux de réfugiés syriens (qui représentent désormais le quart de la population totale du pays) et combats meurtriers, notamment à Tripoli.

Beyrouth
Beyrouth
Drapeau du Liban
Drapeau du Liban
Liban
Liban
  • vers 1500 avant J.-C. Le pharaon Thoutmosis III conquiert la Phénicie, la Palestine et la Syrie.
  • XIIIe-XIIe s. avant J.-C. Sous la poussée des Hébreux et des Araméens, le domaine des Cananéens (appelé Phénicie par les Grecs) se réduit à une bande côtière, où se développent des cités-États (Tyr, Byblos, Sidon).
  • XIe s. avant J.-C. Apparition de l'alphabet phénicien.
  • 64 avant J.-C. Pompée fait de la Syrie une nouvelle province romaine.
  • IIe s. Temple de Bacchus, à Baalbek.
  • 1017 Le calife fatimide al-Hakim consent à la proclamation de sa propre divinité ; il sera vénéré par les Druzes.
  • 1096-1099 Première croisade.
  • 1100-1118 Baudouin Ier, roi de Jérusalem, agrandit son royaume en prenant Saint-Jean-d'Acre, Beyrouth et Sidon.
  • 1109 Bertrand de Saint-Gilles s'empare de Tripoli (Liban), qui devient le centre du comté de Tripoli.
  • 1127 Imad al-Din Zangi fonde à Mossoul (Iraq) la dynastie des Zangides qui va régner sur une grande partie de la Syrie et lutter contre les États latins d'Orient.
  • 1147 L'empereur germanique Conrad III et le roi de France Louis VII participent à la deuxième croisade.
  • 1189-1192 Troisième croisade, à laquelle prennent part Philippe Auguste et Richard Ier Cœur de Lion.
  • 1192 Trêve entre Richard Ier Cœur de Lion et le sultan Saladin Ier ; les Francs conservent la côte de Tyr à Jaffa ; Jérusalem demeure sous domination musulmane mais les chrétiens ont le libre accès aux Lieux saints.
  • 1217-1219 Cinquième croisade.
  • 1228-1229 Sixième croisade.
  • 1260 Les Mongols conquièrent Alep et Damas puis sont défaits par les Mamelouks à Ayn Djalut en Galilée.
  • 1289 Fin du comté de Tripoli, État latin fondé en Syrie par les comtes de Toulouse.
  • 1614-1618 L'émir du Liban Fakhr al-Din, en conflit avec les Ottomans, se réfugie à la cour des Médicis.
  • 1635 Exécution de l'émir Fakhr al-Din, que les Ottomans avaient arrêté en 1633.
  • 1751 Palmyre et Baalbek sont visitées par R. Wood.
  • 1788 Début du règne de l'émir Chihab Bachir II au Liban.
  • 1831-1833 Le vice-roi d'Égypte Ibrahim Pacha, fils de Méhémet-Ali, enlève aux Ottomans la Syrie et le Liban. Après la défaite de Konya, infligée aux Turcs par les Égyptiens, l'empereur de Russie Nicolas Ier se porte au secours du sultan ottoman Mahmud II (traité de Kütahya).
  • 1860 Au Liban, intervention de la France contre les Druzes, qui massacrent les chrétiens maronites.
  • 1861 La France obtient la création de la province du Mont-Liban, dotée d'une certaine autonomie.
  • 1918 Après sa défaite, l'Empire ottoman est occupé par les Alliés.
  • 1920 La France reçoit un mandat sur la Syrie et le Grand-Liban.
  • 1926 Le Liban devient une république parlementaire, dotée d'une constitution.
  • 1936 Autonomie de la Syrie et du Liban.
  • 1943 Indépendance du Liban (décembre).
  • 1945 Constitution de la Ligue arabe, qui regroupe l'Arabie saoudite, l'Iraq, le Liban, la Syrie, l'Égypte, le Yémen et la Transjordanie (22 mars).
  • 1949 Première guerre israélo-arabe (mai).
  • 1958 En Iraq, coup d'État militaire, dirigé par le général Kassem, qui proclame la république. Guerre civile entre musulmans et chrétiens libanais ; intervention américaine.
  • 1970-1976 Affrontements entre factions libanaises et Palestiniens.
  • 1973 La conférence arabe d'Alger reconnaît l'Organisation de Libération de la Palestine (O.L.P.) comme l'unique représentant du peuple palestinien.
  • 1975 Début de la guerre civile au Liban.
  • 1976 Intervention de la Syrie au Liban.
  • 1982-1985 Israël occupe le Liban-Sud.
  • 1991 Fin de la guerre au Liban.
  • 2005 L'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri à Beyrouth (14 février) est suivi du retrait des troupes syriennes du Liban.
  • 2006 En riposte à une attaque du Hezbollah contre ses soldats à la frontière israélo-libanaise, Israël intervient militairement au Liban (bombardements massifs et offensive terrestre au Liban-Sud) [12 juillet-14 août].
Voir plus