Identifiez-vous ou Créez un compte

triglycéride ou triacylglycérol

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Lipide composé de trois molécules d'acide gras reliées à une molécule de glycérol.

Les triglycérides constituent la majeure partie des lipides alimentaires et aussi des lipides de l'organisme stockés dans le tissu adipeux. On les trouve aussi dans le sérum sanguin, où ils circulent couplés à des protéines spécifiques, différentes selon leur origine : chylomicrons pour les triglycérides d'origine alimentaire, ou VLDL (Very Low Density Lipoproteins, lipoprotéines de très basse densité), et leurs dérivés pour les triglycérides fabriqués dans le foie à partir du glucose.

Les triglycérides sont dosés dans le sérum, le plus souvent par hydrolyse enzymatique et dosage du glycérol ainsi libéré. La triglycéridémie (taux de triglycérides dans le sérum) est normalement comprise entre 0,6 et 1,7 millimole, soit entre 0,5 et 1,5 gramme, par litre. Elle varie selon différents facteurs : sexe (elle est ordinairement un peu plus élevée chez l'homme que chez la femme), âge, poids corporel, mode d'alimentation, consommation de tabac, d'alcool, exercice physique, grossesse, prise de certains contraceptifs oraux contenant des œstrogènes.

Pathologie

Une hypertriglycéridémie (taux excessif de triglycérides dans le sang) peut être primitive, sans cause connue, parfois favorisée par le stress ou consécutive à une pathologie (alcoolisme, diabète, etc.) ou à la prise d'œstrogènes (pilule contraceptive).

Une hypotriglycéridémie (taux anormalement bas de triglycérides dans le sang), beaucoup plus rare, est liée soit à un apport alimentaire insuffisant de triglycérides, soit à une abêtalipoprotéinémie (taux très bas de bêtalipoprotéines dans le sang).

Voir : chylomicron, hypertriglycéridémie, hypotriglycéridémie, lipoprotéine, stéatose.