Accueil > langue française > dictionnaire > violence n.f. - violences n.f.pl.

violence

nom féminin

(latin violentia)

  • 1. Caractère de ce qui se manifeste, se produit ou produit ses effets avec une force intense, brutale et souvent destructrice : Le vent souffle avec violence. La violence d'un choc.

    Synonymes :

    déchaînement - furie - impétuosité - virulence

  • 2. Caractère extrême d'un sentiment : Violence des passions.

    Synonymes :

    ardeur - déchaînement - frénésie - fureur - puissance

    Contraires :

    modération - mollesse - tiédeur

  • 3. Caractère de quelqu'un qui est susceptible de recourir à la force brutale, qui est emporté, agressif : Quand il est ivre, il peut être d'une grande violence.

    Synonymes :

    brutalité - force - véhémence

    Contraires :

    bienveillance - calme - douceur - gentillesse

  • 4. Extrême véhémence, grande agressivité, grande brutalité dans les propos, le comportement : La violence de sa lettre nous fit peur.

    Synonymes :

    démesure - outrance

  • 5. Abus de la force physique : User de violence.

    Contraire :

    persuasion

  • 6. Ensemble des actes caractérisés par des abus de la force physique, des utilisations d'armes, des relations d'une extrême agressivité : Climat de violence.
  • 7. Contrainte, physique ou morale, exercée sur une personne en vue de l'inciter à réaliser un acte déterminé.

violences

nom féminin pluriel

  • 1. Actes violents volontairement commis aux dépens d'une personne et qui, suivant les circonstances, constituent soit un délit, soit l'élément constitutif d'un délit, ou une circonstance aggravante, soit un fait générateur d'excuse ou encore une voie de fait.
  • 2. Agression physique ou morale exercée sur une ou plusieurs personnes et réprimée selon l'importance du préjudice subi (contravention si l'I.T.T. [interruption temporaire de travail] est inférieur à 8 jours, délit et au-delà, crime en cas de mutilation ou de mort) ou constituant une circonstance aggravante d'une autre infraction (vol avec violences).
  • 3. Ensemble des cas délictueux commis dans un lieu : Violences urbaines, violences scolaires.

Expressions avec violence

violence

nom féminin

  • Faire violence,

    contraindre quelqu'un par la force ; interpréter quelque chose d'une manière forcée : Faire violence à un texte.
  • Familier. Se faire une douce violence,

    n'avoir pas à se forcer beaucoup pour faire quelque chose qu'en fait on aime particulièrement faire.

Citations avec violence


  • Henri Bernardin de Saint-Pierre (Le Havre 1737-Éragny-sur-Oise 1814)
    Les femmes sont fausses dans les pays où les hommes sont tyrans. Partout la violence produit la ruse.
    Paul et Virginie
  • Thomas Stearns Eliot (Saint Louis, Missouri, 1888-Londres 1965)
    Malheureusement, il y a des moments où la violence est la seule façon dont on puisse assurer la justice sociale.
    Unhappily, there are times when violence is the only way in which social justice can be secured.
    Murder in the Cathedral, II
  • Eschyle (Éleusis vers 525-Gela, Sicile, 456 avant J.-C.)
    La violence a coutume d'engendrer la violence.
    Agamemnon, 764 (traduction R. Bailly)
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Plus fait douceur que violence.
    Fables, Phébus et Borée
  • Gotthold Ephraim Lessing (Kamenz, Saxe, 1729-Brunswick 1781)
    Ce qu'on appelle violence, ce n'est rien. La séduction est la véritable violence.
    Was Gewalt heißt ist nichts. Verführung ist die wahre Gewalt.
    Emilia Galotti
  • Jean-Paul Marat (Boudry, canton de Neuchâtel, 1743-Paris 1793)
    C'est par la violence qu'on doit établir la liberté.
    L'Ami du peuple, 1792
  • Roger Martin du Gard (Neuilly-sur-Seine, 1881-Sérigny, Orne, 1958)
    Je ne peux pas admettre la violence, même contre la violence.
    Les Thibault, l'Été 1914 , Gallimard
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Tous les efforts de la violence ne peuvent affaiblir la vérité, et ne servent qu'à la relever davantage. Toutes les lumières de la vérité ne peuvent rien pour arrêter la violence, et ne font que l'irriter encore plus.
    Les Provinciales, 12e lettre
  • Étienne Pasquier (Paris 1529-Paris 1615)
    Je ne puis me persuader qu'il faille avancer notre religion par les armes.
    Recherches de la France, VI, 26
  • Pierre Reverdy (Narbonne 1889-Solesmes 1960)
    Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence.
    En vrac, Éditions du Rocher
  • Solon (vers 640-vers 558 avant J.-C.)
    Car, chez les mortels, les œuvres de violence ne durent pas.
    Élégies, I, 16 (traduction E. Bergougnan)
  • Lev [en français Léon] Nikolaïevitch, comte Tolstoï (Iasnaïa Poliana, gouvernement de Toula, 1828-Astapovo, gouvernement de Riazan, 1910)
    La vérité doit s'imposer sans violence.
    Guerre et Paix, livre II, 3e partie, 7

Mots proches

Dans la locution « îles [britanniques] », faut-il mettre une majuscule à l'adjectif « britanniques » ?