Accueil > langue française > dictionnaire > moi pron. pers. - moi n.m.inv.

moi

pronom personnel accentué de la 1repersonne du singulier

(latin me)

  • 1. S'emploie dans toutes les fonctions et positions des pronoms personnels toniques (apposition à je ou me, sujet d'infinitif ou de participe, après une préposition, après c'est, dans les phrases sans verbe, comme complément postposé d'un impératif) : Moi parti, il ne restera plus personne. Vous pensez comme moi.
  • 2. Marque l'intérêt que prend quelqu'un qui donne un ordre à l'accomplissement de cet ordre : Regarde-moi comment il est habillé.
  • 3. Peut être renforcé par même, auquel il est lié par un trait d'union : Je m'étonne moi-même.

moi

nom masculin invariable

  • 1. Ce qui constitue l'individualité, la personnalité consciente du sujet.
  • 2. Personnalité s'affirmant en excluant les autres : Son moi est tout ce qui l'intéresse.
  • 3. Selon S. Freud, instance de la seconde topique, distinguée du ça et du surmoi et permettant une défense de l'individu tant contre la réalité que contre les pulsions.

Expressions avec moi

moi

pronom personnel accentué de la 1repersonne du singulier

  • À moi !,

    au secours !
  • À moi,

    équivaut dans certaines constructions à un possessif : C'est un ami à moi.
  • De vous à moi, entre vous et moi,

    en secret, entre nous.

moi

nom masculin invariable

  • Idéal du moi,

    instance psychique qui choisit parmi les valeurs morales et éthiques requises par le surmoi celles qui constituent un idéal auquel le sujet aspire.
  • Moi idéal (allemand Idealich),

    position du moi appartenant au registre de l'imaginaire et représentative de l'idéal infantile de toute-puissance, hérité du narcissisme.
  • Un autre moi-même,

    une personne en qui on peut se fier totalement.

Homonymes de moi


  • moie nom féminin
  • mois nom masculin
  • moye nom féminin

Difficultés de moi


  • EMPLOI

    La politesse exige que la personne qui parle se nomme après les autres. On dit donc : vous et moi ; ma femme, mon père et moi. Et non : *moi et vous ; *moi, ma femme et mon père.

  • CONSTRUCTION

    Mènes-y-moi, menez-y-moi. → mener


Citations avec moi


  • Mihály Babits (Szekszárd 1883-Budapest 1941)
    Je suis seul avec moi. Mon être est ma prison,
    Car je demeure, hélas ! ma cause et ma raison,
    L'alpha et l'oméga de mon vocabulaire !

    Épilogue, 4e strophe, 1908
  • Samuel Beckett (Foxrock, près de Dublin, 1906-Paris 1989)
    Je dis je en sachant que ce n'est pas moi.
    L'Innommable, Éditions de Minuit
  • James Boswell (Édimbourg 1740-Londres 1795)
    Mon sujet favori, moi-même.
    That favourite subject, Myself.
    Letter to Temple, 22 juillet 1763
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Quelqu'un qui soit en moi plus moi-même que moi.
    Vers d'exil, Mercure de France
  • Jean Cocteau (Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963)
    Académie française, 1955
    De notre naissance à notre mort, nous sommes un cortège d'autres qui sont reliés par un fil ténu.
    Poésie critique, Gallimard
  • Pierre Corneille (Rouen 1606-Paris 1684)
    - Dans un si grand revers, que vous reste-t-il ?
    - Moi,
    Moi, dis-je, et c'est assez.

    Médée, I, 5
  • abbé Jacques Delille (Clermont-Ferrand 1738-Paris 1813)
    Académie française, 1774
    Vivre pour mes amis, mes livres et moi-même.
    L'Homme des champs
  • Albert Einstein (Ulm 1879-Princeton 1955)
    La vraie valeur d'un homme se détermine d'abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer du Moi.
    Comment je vois le monde
    Der wahre Wert eines Menschen ist in erster Linie dadurch bestimmt, in welchem Grade und in welchem Sinne er zur Befreiung vom Ich gelangt ist.
    Mein Weltbild
  • Épictète (Hiérapolis, Phrygie, vers 50-Nicopolis, Épire, vers 130 après J.-C.)
    Les choses extérieures ne dépendent pas de moi ; ma volonté dépend de moi. Où chercher le bien et le mal ? En moi-même, dans ce qui est mien.
    Entretiens, II, 5, 4-5 (traduction E. Bréhier)
  • Eugène Fromentin (La Rochelle 1820-Saint-Maurice, commune de La Rochelle, 1876)
    Je me suis mis d'accord avec moi-même, ce qui est bien la plus grande victoire que nous puissions remporter sur l'impossible.
    Dominique
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Le moi est haïssable, dites-vous. Pas le mien.
    Journal, Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Ce que je sens divers, c'est toujours moi.
    Les Nouvelles Nourritures, Gallimard
  • Claude Lévi-Strauss (Bruxelles 1908-Paris 2009)
    Le moi n'est pas seulement haïssable : il n'a pas de place entre un nous et un rien.
    Tristes Tropiques, Plon
  • Marie de France (1154-1189)
    Mais si l'on veut les séparer,
    Le coudrier meurt promptement,
    Le chèvrefeuille mêmement.
    Belle amie, ainsi est de nous ;
    Ni vous sans moi ni moi sans vous.

    Lais, Lai du chèvrefeuille
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne peut s'exprimer qu'en répondant : Parce que c'était lui, parce que c'était moi.
    Essais, I, 28

    Commentaire
    Montaigne parle de son amitié avec La Boétie.

  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Le moi est haïssable.
    Pensées, 455

    Commentaire
    Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.

  • Pierre Reverdy (Narbonne 1889-Solesmes 1960)
    Le moi est haïssable. Aimer le prochain comme soi-même, c'est tout dire.
    Le Livre de mon bord, Mercure de France
  • William Shakespeare (Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616)
    En le suivant, je ne suis que moi-même.
    In following him, I follow but myself.
    Othello, I, 1, Iago
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Écrire en Moi-naturel. Tels écrivent en Moi-dièse.
    Rhumbs, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Le moi est haïssable mais il s'agit de celui des autres.
    Mélange, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Harmonieuse MOI, différente d'un songe […].
    La Jeune Parque, Gallimard

Mots proches

Laquelle de ces cours de justice prend une majuscule ?