hiver

nom masculin

(bas latin hibernum, du latin classique hibernum tempus, temps d'hiver)

Définitions de hiver


  • Saison qui succède à l'automne et précède le printemps, et qui, dans l'hémisphère boréal, commence le 21 ou le 22 décembre pour finir le 20 ou le 21 mars : Hiver rigoureux.
  • Période froide de l'année dans les climats tempérés : Hiver précoce, tardif.

Expressions avec hiver



  • Hiver nucléaire,

    en cas de conflit nucléaire généralisé, hypothèse selon laquelle les quantités de fumées, de poussières mises en suspension rendraient le ciel si opaque que les températures pourraient atteindre, pendant plusieurs mois, −20 °C à −30 °C.
  • Sports d'hiver,

    l'ensemble constitué par les sports de neige et les sports de glace ; vacances d'hiver en montagne n'impliquant pas obligatoirement la pratique de ces sports.
  • Variété d'hiver,

    cultivar dont l'accomplissement du cycle nécessite la vernalisation par le froid hivernal. (Semées à l'automne, les plantes passent l'hiver à l'état végétatif.)

Difficultés de hiver


  • EMPLOI

    On dit en hiver, l'hiver, dans ou pendant l'hiver comme pour automne et été (mais à la différence de au printemps).
    Avec un millésime : c'était pendant l'hiver 1943, pendant l'hiver 86/87.


Citations avec hiver


  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    L'individu qui pense contre la société qui dort, voilà l'histoire éternelle, et le printemps aura toujours le même hiver à vaincre.
    Politique, P.U.F.
  • Théodore Agrippa d'Aubigné (près de Pons, Saintonge, 1552-Genève 1630)
    Voici moins de plaisirs, mais voici moins de peines :
    Le rossignol se taist, se taisent les Syrènes :
    Nous ne voyons cueillir ni les fruits ni les fleurs :
    L'espérance n'est plus bien souvent tromperesse,
    L'hiver jouit de tout, bien heureuse vieillesse,
    La saison de l'usage, et non plus des labeurs.

    L'Hiver
  • Stéphane Mallarmé (Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898)
    […] L'hiver, saison de l'art serein, l'hiver lucide […].
    Poésies, Renouveau
  • Clément Marot (Cahors 1496-Turin 1544)
    Car l'hiver qui s'apprête
    A commencé à neiger sur ma tête.

    Églogue au roi sous les noms de Pan et Robin
  • François Maynard (Toulouse 1582-Aurillac 1646)
    Académie française, 1634
    On ne voit point tomber ni tes lys ni tes roses,
    Et l'hiver de ta vie est ton second printemps.

    Stances, la Belle Vieille
  • Charles d'Orléans (Paris 1394-Amboise 1465)
    Yver, vous n'este qu'un vilain.
    Rondeaux
  • Jean Richepin (Médéa, Algérie, 1849-Paris 1926)
    Académie française, 1908
    Voici venir l'hiver, tueur de pauvres gens.
    La Chanson des gueux, Decaux
  • Confucius en chinois Kongzi ou Kongfuzi [maître Kong] (551-479 avant J.-C.)
    C'est seulement quand le froid de l'hiver est arrivé qu'on s'aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.
    Entretiens, V, 9 (traduction S. Couvreur)

Mots proches