défiance

nom féminin

(de se défier)

Définitions de défiance


  • Manque de confiance, crainte d'être trompé ; méfiance : Un regard plein de défiance.
  • Désapprobation de l'action de quelqu'un : L'assemblée émet un vote de défiance.

Citations avec défiance


  • Georges Duhamel (Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966)
    Académie française, 1935
    Je ne me défie pas de la machine que je regarde avec curiosité sur son socle ou sous sa verrière. Je me défie de la machine qui est en moi.
    Paroles de médecin, Mercure de France
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Il est plus honteux de se défier de ses amis que d'en être trompé.
    Maximes
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Notre défiance justifie la tromperie d'autrui.
    Maximes
  • Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz (Montmirail 1613-Paris 1679)
    Les gens les plus défiants sont souvent les plus dupes.
    Mémoires
  • Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz (Montmirail 1613-Paris 1679)
    L'on est plus souvent dupe par la défiance que par la confiance.
    Mémoires
  • Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné (Paris 1626-Grignan 1696)
    Rien n'est plus capable d'ôter tous les bons sentiments, que de marquer de la défiance.
    Correspondance, au comte de Grignan, 28 novembre 1670
  • François Marie Arouet, dit Voltaire (Paris 1694-Paris 1778)
    En philosophie, il faut se défier de ce qu'on croit entendre trop aisément, aussi bien que des choses qu'on n'entend pas.
    Lettres philosophiques, XV

Mots proches

Quel mode convient-il d'employer à la suite de la locution « après que » ?